Cérémonie de signature d'une convention de partenariat entre le ministère de la santé et la fédération nationale de la santé

Société

Système de santé : Le ministère signe une convention-cadre avec la FNS

le 23 septembre 2020


 Le ministère de la Santé et la Fédération nationale de la Santé (FNS) ont signé, mardi à Rabat, une convention-cadre de partenariat stratégique public-privé permanent pour contribuer à l’amélioration et le développement du système national de santé.

« Aujourd’hui est un jour mémorable », a déclaré à la MAP le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, à l’issue de cette signature, précisant que c’est la première fois qu’une convention-cadre de partenariat est signée, sous l’égide du ministère de la Santé, entre la FNS et la Direction de la Réglementation et Contentieux, relevant du ministère.

Cette signature permet de mettre en synergie la dynamique des potentiels du secteur libéral qui compose la FNS avec les autres composantes, a poursuivi M. Ait Taleb et ce, pour un système de santé marocain nouveau, à même de répondre aux différentes attentes du citoyen. « Si nous sommes réunis, c’est pour essayer d’abord de tisser une relation de confiance entre le secteur libéral et le secteur public (en vue) d’œuvrer ensemble, main dans la main, pour le nouveau chantier de la réforme du système de santé qui fera appel aux différentes possibilités et permettra l’émergence de nouvelles solutions marocaines ».

Car « plutôt que d’extrapoler un système générique existant », le ministre estime que « l’on serait à même d’avoir un système maroco-marocain », bâti sur « une philosophie de la carte sanitaire régionale », relevant à ce propos que « sans la régionalisation, il serait difficile de répondre aux attentes, car chaque région a ses potentiels, ses attentes, son approche et son contexte ».

De son côté, le président de la FNS, Dr. Moulay Saïd Afif, qui s’est félicité de la signature de cette convention-cadre de partenariat entre les deux entités, a fait part de sa volonté d’oeuvrer étroitement avec le ministère de tutelle pour la refonte du système de santé.

« Notre but à tous est de veiller à la santé de nos citoyens », a-t-il affirmé, notant que la pandémie de Covid-19, a montré que le système de santé doit fonctionner avec l’apport des secteurs public, privé, universitaire et militaire, pour être à la hauteur des attentes des citoyennes et citoyens.

Dans ce sens, le vice-président de la FNS et président du Syndicat national de Médecine générale, Tayeb Hamdi, a relevé que la pandémie du nouveau Coronavirus a montré « l’importance et la centralité du système de santé dans toute économie et politique ».

Le Maroc est en train de réfléchir et de penser « à un nouveau modèle de développement », a remarqué M. Hamdi. « On ne peut pas réfléchir à un nouveau modèle de développement sans repenser notre système de santé », a-t-il estimé. La signature de cette convention-cadre de partenariat, qui s’est tenue au siège du ministère de la Santé, a été marquée par la présence des représentants des divers métiers de la santé, notamment des professionnels de l’industrie pharmaceutique, des médecins généralistes et spécialistes, ainsi que des biologistes et des pharmaciens.

LNT avec MAP