Crédits photo : La Nouvelle Tribune

Économie et Finance

Services marchands non financiers: 58% des patrons anticipent une activité stable

le 26 mars 2020


Les anticipations des chefs d’entreprises du secteur des services marchands non financiers, pour le 1er trimestre 2020, révèlent une stabilité de l’activité globale, selon 58% d’entre eux, et une hausse selon 22%, d’après le Haut-commissariat au Plan (HCP).

Ces anticipations seraient dues, d’une part, à l’amélioration prévue dans les activités de « l’Entreposage et services auxiliaires des transports » et, d’autre part, à la baisse prévue dans les branches des « Transports aériens », « Transports par eau » et de « l’Hébergement », indique le HCP dans une note sur les résultats des enquêtes de conjoncture auprès des entreprises au 1er trimestre 2020.

Selon les résultats de cette enquête, 62% des chefs d’entreprises anticipent une stabilité de la demande et 70% une stagnation des effectifs employés.

Au 4ème trimestre 2019, le taux d’utilisation des capacités de prestation des services marchands non financiers (TUC) se serait établi à 78%, selon la même source, qui note que l’activité du secteur aurait connu, quant à elle, une baisse selon 39% des patrons et une hausse selon 38%.

Cette évolution aurait été le résultat, d’une part, de la baisse d’activité enregistrée au niveau des branches des « Télécommunications » et des « Activités de poste et de courrier » et, d’autre part, de la hausse d’activité enregistrée au niveau des branches des « Transports aériens » et de « l’Entreposage et services auxiliaires des transports », précise la note, faisant observer que l’évolution de l’activité globale des services marchands non financiers aurait été accompagnée d’une hausse des prestations à l’étranger.

Les carnets de commande du secteur sont jugés d’un niveau normal par 89% des patrons et supérieur à la normale par 5% et l’emploi aurait connu une stagnation selon 63% des chefs d’entreprises.

La note fait, en outre, savoir que 86% des entreprises auraient réalisé des dépenses d’investissement en 2019 destinées, principalement, au remplacement d’une partie du matériel et à l’extension de l’activité.

LNT avec AFP