Économie et Finance

SAGE : La crise sanitaire a rendu la transformation digitale plus urgente que jamais

le 24 juin 2020


Sage, leader du marché des solutions intégrées de comptabilité, de gestion commerciale et de paie, a organisé le mardi 23 juin une e-conférence sur la thématique des leviers et l’accompagnement des entreprises marocaines dans la reprise de l’activité. Ont participé au webinaire Mme Martine Cazemages, Vice-présidente du pôle international de Sage, M. Abdellah Marrakchi, Head of Sales PME Sage Maroc et M. Aatif Moumane, Directeur des Systèmes d’Information de Ménara Holding
Le Maroc est un « enjeu stratégique » pour SAGE, a expliqué Mme Cazemages, étant donné qu’il pèse à hauteur de 30% au sein du pôle international de l’éditeur. Le groupe est donc particulièrement attaché à l’accompagnement de ses clients marocains durant la crise du Covid-19, qui a bouleversé les façons de travailler des entreprises.

Le digital et toutes ses applications s’étant imposés comme seules solutions pour que les entreprises poursuivent, au moins partiellement, leurs activités, notamment avec le télétravail, Sage était particulièrement bien placé pour les accompagner durant la crise avec ses solutions Cloud et connectées, comme l’explique le management : « Beaucoup d’entreprises marocaines se sont emparées du cloud dès le début de l’état d’urgence sanitaire. Une très forte demande a été constatée. C’est la preuve d’un intérêt grandissant pour une technologie qui se révèle aujourd’hui indispensable dans la structuration et la sécurisation du business ».

Venu partager son expérience client en ce qui concerne l’accompagnement et les bénéfices apportés par les solutions de l’éditeur, M. Aatif Moumane, DSI Ménara Holding a commenté : « Comme beaucoup d’entreprises, notre groupe a dû réagir très vite face à la crise. Nous avons rapidement mis les actions en place pour continuer de servir nos clients tout en mettant en sécurité nos collaborateurs avec le télétravail. L’accompagnement de Sage, avec lequel nous travaillons depuis plusieurs années, a été clé dans ce contexte. »

Et l’impact de la crise ne s’arrêtera pas avant le déconfinement. La pandémie a plus que jamais fait prendre conscience les entreprises (et les Etats) de l’importance de poursuivre et accélérer leur transformation digitale. Elle a aussi montré toute l’importance d’une certaine « déverticalisation » du processus décisionnel, et de la communication transverse (entre différents services) dans l’entreprise. Et les solutions cloud sont très importantes pour atteindre l’agilité demandée en situation de crise, vu qu’avec elles, les entreprises peuvent moduler à l’envie les services utilisés, vus qu’ils ne nécessitent pas d’installation physique. Il faut également noter que le management de Sage insiste sur le fait que dorénavant, les données stockées sur le cloud sont bien mieux protégées et sécurisées que sur un serveur local détenu par l’entreprise.

Et pour que ce changement de paradigme se confirme, il faudra que les gouvernements suivent, et accélèrent la publication de textes législatifs encadrant le digital. Sur ce dernier point, M. Abdellah Marrakchi se montre confiant, tout en soulignant que le gouvernement lui-même doit montrer l’exemple : « Si les services de l’Etat ne passent pas par cette transformation digitale, les citoyens auront du mal à accélérer et continuer leur transformation ». Mais, comme l’a montré la digitalisation ou la simplification de procédures administratives pendant la crise, M. Marrakhi estime que l’Etat marocain a bien pris conscience de cette nécessité, et qu’il va « continuer dans ce sens-là ».

En conclusion, Mme Cazmages a noté que la crise a forcé les entreprises à passer outre la peur du changement, et que Sage est « convaincu que la transformation digitale, une fois enclenchée, ira plus vite en Afrique qu’ailleurs », le cloud étant une réponse au manque d’infrastructures des entreprises.

Selim Benabdelkhalek