SM le Roi et le Président français inaugurent le Train à Grande Vitesse "Al BORAQ" reliant Tanger à Casablanca

Politique

Le Roi Mohammed VI et Emmanuel Macron inaugurent la LGV à Tanger

le 15 novembre 2018


Le Président de la République Française, Emmanuel Macron, est arrivé, jeudi après-midi à Tanger, pour une visite de travail du Maroc, à l’occasion de l’inauguration de la ligne de train à grande vitesse Tanger – Casablanca.

À l’entrée du Salon Royal de l’aéroport Ibn Battouta de Tanger, le Chef de l’Etat français a été accueilli par SM le Roi Mohammed VI. Les deux chefs d’Etat ont eu ensuite des entretiens en tête-à-tête.

Une grande cérémonie a été organisée dans l’immense gare rénovée de Tanger, avant le départ du convoi officiel jusqu’à Rabat.

Des billets de train ont été remis aux deux chefs d’Etat. Le train qui les amènent à Rabat doit circuler à 320 km/heure sur les 180 km du tronçon à grande vitesse, avant de rallier à 160 km/h la gare de Rabat-Agdal.

Emmanuel Macron doit quitter le royaume en fin de journée au terme de cette courte visite de travail.

Les premiers billets pour le grand public doivent être mis en vente après l’inauguration officielle, et la ligne sera ouverte aux voyageurs ordinaires d’ici la fin du mois, selon l’ONCF.

Emmanuel Macron est accompagné des patrons des entreprises françaises ayant participé au projet: Alstom (fourniture des rames), le consortium Ansaldo-Ineo (signalisation et télécoms), Cegelec (sous-stations électriques) et le consortium Colas Rail-Egis Rail (voies et caténaires). La SNCF assure l’assistance à maîtrise d’ouvrage auprès de l’Office National des Chemins de Fer marocains (ONCF).

L’ONCF table sur six millions de passagers après trois ans d’exploitation. Le coût de la LGV, financé à 50% par la France via différents prêts, s’élève à environ 23 milliards de dirhams.

LNT avec dépêches