Économie et Finance

La recherche et l’innovation, une nécessité pour l’Afrique, soutient Abdellatif Jouahri

le 11 juillet 2019


L’investissement dans la recherche et l’innovation est la voie qui pourrait assurer la croissance rapide et soutenable dont l’Afrique a besoin, a souligné, jeudi à Rabat, le Wali de Bank Al-Maghrib Abdellatif Jouahri.

« Ce n’est plus un luxe mais une nécessité. C’est la voie qui pourrait assurer la croissance rapide et soutenable dont l’Afrique a besoin pour répondre aux aspirations de sa population en général et de sa jeunesse en particulier », a relevé M. Jouahri qui s’exprimait à l’ouverture du Congrès africain de l’Econometric Society 2019.

Il s’agit, selon le Wali de Bank Al Maghrib, de l’unique option pour éviter que la fracture avec les pays avancés ne se creuse davantage, déplorant dans ce sillage que le continent n’est à l’origine que de 2,6 % des publications scientifiques (rapport UNESCO).

Il a, dans le même ordre d’idées, fait savoir que l’Afrique peut être fière aujourd’hui d’une diaspora qui a pu se positionner au niveau des meilleures universités dans le monde, ce qui constitue un potentiel énorme pouvant être mobilisé en l’incitant à intégrer les problématiques spécifiques du continent dans ses agendas de recherche et à renforcer ses liens de coopération avec les institutions africaines.

De son côté, le président de « The Econometric Society », Stephen Morris, s’est félicité de la tenue au Maroc de « Africa meeting of the Econometric Society », une initiative importante pour développer une communauté scientifique dans la région.

Il a aussi mis l’accent sur l’importance de cette rencontre réunissant d’éminents chercheurs et experts qui viennent débattre de problématiques économiques actuelles liées notamment au développement et à l’intégration économique en Afrique.

Pour sa part, Abderrahim Taamouti, Program Chair, a exprimé ses remerciements à Bank Al-Maghrib et au comité régional Afrique de l’Econometric Society, faisant part dans un message lu en son nom, de sa fierté de l’organisation au Maroc de cet événement d’envergure, dont la préparation a duré environ une année.

De son côté, le Professeur Christopher Sims, prix Nobel de l’économie en 2011, a indiqué que « cette rencontre offre l’opportunité aux économistes africains de se réunir et d’échanger sur des idées de recherche ».

Il a de même fait observer, dans une déclaration à la presse, que « la profession d’économiste se développe en Afrique et il est très important de réunir les économistes et jeunes professeurs pour débattre et échanger dans ce cadre ».

Dans le cadre de la célébration de son 60ème anniversaire, Bank Al-Maghrib et Econometric Society ont organisé l’édition 2019 du Congrès africain d’Econometric Society dans l’objectif de créer un espace d’échange et de débat constructif pour faire avancer la théorie économique en lien avec les statistiques et les mathématiques.

au programme de cette édition, qui connait la participation de hauts responsables représentant des institutions nationales et internationales, le milieu académique et le secteur privé, figurent notamment des sessions plénières et des sessions parallèles consacrées à la présentation d’une centaine de travaux de recherche soumis par des chercheurs issus de différents pays.

Fondée en 1930 par Ragnar Frisch, premier lauréat du prix Nobel d’économie, Econometric Society fait partie des institutions les plus prestigieuses dans le domaine de l’économie.

LNT avec Map