International

La présidence palestinienne qualifie d’illégitime toute action ou décision qui affecte les droits des Palestiniens

le 13 août 2019


La présidence palestinienne a qualifié, lundi, d’illégitime toute action ou décision qui affecterait les droits des Palestiniens et la légitimité internationale, en réaction à des informations concernant une initiative visant à imposer un contrôle israélien sur les colonies juives implantées en Cisjordanie occupée.

« Cette action aura de graves conséquences », a averti le porte-parole de la présidence, Nabil Abu Rudeineh, en réaction à une information véhiculée par une chaîne israélienne concernant une demande de soutien adressée par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu au président américain Donald Trump, afin d’imposer la souveraineté israélienne aux colonies juive de Cisjordanie occupée avant les élections générales, prévues pour le mois prochain.

Le porte-parole a ainsi qualifié cette démarche « de continuer à jouer avec le feu », en relevant que la stabilité et la sécurité sont indissociables et que la paix aura un prix.

« Le peuple palestinien défendra ses droits, son histoire, son patrimoine et ses sanctuaires, peu importe la durée. La victoire à la fin sera au droit, à la justice, à la légitimité palestinienne d’abord et la légitimité arabe et internationale ensuite », a souligné M. Abu Rudeineh.

Pour sa part, l’ambassadeur américain en Israël, David M. Friedman, a annoncé que les États-Unis comprenaient le désir d’Israël de conserver certaines parties de la Cisjordanie. Une déclaration entérinée par l’envoyé américain au Moyen-Orient, Jason Greenblatt.

Le nombre d’Israéliens vivant dans des colonies implantées en Cisjordanie occupée pourrait avoir atteint 550.000 ou 600.000 personnes en 2019, à en croire des chiffres annoncés en 2014 par le ministre israélien de l’agriculture et du développement rural, Uri Ariel.

L’imposition de la souveraineté israélienne sur la Cisjordanie occupée est un engagement pris par plusieurs partis de droite dont Nouvelle droite, fondé en décembre 2018 en prévision des élections législatives, et Israël Notre Maison d’Avigdor Liberman.

LNT avec MAP