Le Chef du gouvernement, M. Saâd Eddine El Othmani tient par vidéoconférence, une réunion consultative avec les chefs de partis politiques. Source : MAP

Politique

Post covid : El Othmani invite les syndicats à formuler leurs propositions

le 31 mai 2020


Le Chef du gouvernement, M. Saâd Dine El Othmani a appelé, samedi soir, les centrales syndicales à formuler leurs propositions pour la gestion des répercussions de la pandémie du coronavirus.

Lors d’une rencontre de concertation avec les secrétaires généraux des centrales syndicales les plus représentatives, M. El Otmani a exprimé la disposition du gouvernement à examiner ces propositions, étant donné que les syndicats demeurent un partenaire essentiel qui contribue à la défense des intérêts économiques et sociaux des employés et à la promotion de la stabilité sociale, indique un communiqué du département du Chef du gouvernement.

Cette réunion, qui s’inscrit dans le cadre des rencontres de consultation annoncées par le Chef du gouvernement devant les deux Chambres du Parlement, a été l’occasion d’échanger les vues et d’aborder les principaux axes des propositions des syndicats dans l’attente qu’ils préparent des mémorandums écrits au sujet de l’assouplissement des mesures du confinement et du plan de relance économique que le gouvernement est en train d’élaborer, ainsi que de la loi de finances rectificative au titre de l’année 2020, a indiqué M. El Othmani.

Lors de cette rencontre, marquée par un hommage rendu à la mémoire de feu Abderrahmane Youssoufi, M. El Othmani a rappelé certaines mesures prises, ayant permis au Royaume d’éviter le pire sur les plans sanitaire et social et de maîtriser la propagation de l’épidémie.

Il a, en outre, souligné qu’à l’instar des autres pays, cette pandémie a eu des répercussions économiques, sociales et administratives au Maroc avec notamment l’arrêt partiel ou total de certains secteurs productifs, appelant à faire face d’une manière audacieuse à ces impacts négatifs, en particulier sur le plan économique et social.

Le Chef du gouvernement a, dans ce sens, rappelé l’impact sur les revenus d’un nombre important de personnes en arrêt de travail, en dépit de l’effort déployé pour soutenir cette catégorie impactée.

Il a présenté, à cette occasion, des données sur la situation économique, citant en particulier le ralentissement des exportations qui a atteint 95 pc dans certains secteurs, la paralysie qui a touché le secteur touristique ou encore la baisse remarquable des transferts des Marocains résidant à l’étranger.

M. El Othmani a, par ailleurs, affirmé que d’autres secteurs, comme l’agriculture, l’agroalimentaire et la pêche maritime, ont maintenu leurs activités, permettant ainsi un approvisionnement permanent des marchés.

D’autres secteurs ont connu un rebond de leurs activités à l’instar de la production des produits médicaux, notamment les désinfectants et les masques de protection, dont le Maroc a réalisé l’autosuffisance et même commencé à les exporter, a-t-il poursuivi

Au volet social, le Chef du gouvernement a fait savoir que près d’un million de salariés ont été contraints d’arrêter le travail en raison de l’arrêt de quelque 160.000 entreprises dans les secteurs de l’industrie, la menuiserie, les services, la construction…

Pour leur part, les secrétaires généraux des centrales syndicales les plus représentatives ont mis en exergue les efforts déployés et formulé des propositions sur plusieurs questions concernant les employés et les salariés que ça soit durant la période de la pandémie ou celle d’après la Covid-19, exprimant leur disposition à contribuer à la relance de l’économie nationale, au soutien des entreprises et à la préservation des emplois, conclut le communiqué.

LNT avec CdP