Société

Le ministère fait le point sur l’alphabétisation dans les mosquées

le 10 septembre 2017


Le programme de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées lancé par le ministère des Habous et des affaires islamiques vise 1.500.000 bénéficiaires durant la période quinquennale 2015-2016 et 2019-2020, soit un taux de 300.000 bénéficiaires pour chaque année scolaire.

D’après des données publiées par le ministère des Habous et des affaires islamiques relatives aux réalisations et au plan d’action dans ce domaine, le total des bénéficiaires de ce programme au titre de l’année 2016-2017 a atteint 300.000 bénéficiaires, dont 94,96 femmes, tandis que le total des bénéficiaires dans le milieu rural s’établit à 44,67%, dont l’encadrement est assuré par 7.652 personnes y compris des formateurs, des conseillers pédagogiques, des coordinateurs régionaux et provinciaux dans 6.862 mosquées.

En vue de développer ce programme en terme de qualité et de quantité au titre de l’actuelle saison scolaire, le ministère s’est fixé un ensemble d’objectifs, portant notamment sur l’élargissement du programme dans le domaine rural (5% au moins lors de chaque saison scolaire) et la mise en place du projet de formation professionnelle dans le cadre des programmes dédiés aux jeunes actifs.

Ce plan d’action concerne également la consolidation et le soutien du projet de lecture-récitation pour l’apprentissage tout au long de la vie, la diversification et l’amélioration des méthodes d’apprentissage et d’encadrement à travers la technologie de l’information et la communication, la réalisation des études de terrains et l’étude de la possibilité d’élargir ce programme pour en faire bénéficier les immigrés.

Pour la gestion pédagogique et organisationnelle de la formation, le ministère a adopté des approches basées sur des fondements réels et bénéfiques. Ainsi, les bénéficiaires seront encadrés via la télévision ou internet afin de les rendre capables de s’intégrer dans une société de connaissance, en faisant usage de la technologie de l’information et la communication.

Ces cours sont également organisés selon un programme annuel qui vise à répondre aux besoins des bénéficiaires et prendre en compte les spécificités de leurs zones géographiques.

Le ministère a également élaboré un programme de la formation économique et technologique en deux parties, qui comprend la formation professionnelle théorique et appliquée diffusée en 180 épisodes, dans l’attente d’établir un partenariat général avec les secteurs concernés en vue de mettre en place ce programme d’ateliers appliqués.

Dans le cadre de l’organisation et la gestion du programme de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées, le plan d’action du ministère s’articule autour d’un programme stratégique et des plans exécutifs annuels, l’organisation des données du programme et l’investissement de ses statiques par un système informatique intitulé « Iqrae ». Le ministère s’emploie aussi à élaborer un bilan annuel qui porte sur le développement des indicateurs numériques et du genre au niveau de la mise en œuvre des plans.

Ce plan d’action porte également sur la coopération et la communication de manière régulière avec les secteurs impliqués dans la lutte contre l’analphabétisme, en vue d’échanger les expériences et tirer profit des expertises, en s’appuyant sur l’avis des experts dans le domaine pour améliorer le système de la formation. Il repose aussi sur l’organisation de campagnes médiatiques et de sensibilisation au cours de l’année scolaire en vue de faire connaitre les réalisations du programme et relever son attractivité.

Le total des bénéficiaires du programme de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées a atteint 2.101.214 bénéficiaires durant la période comprise entre 2000 et 2015, contre 2.697.839 bénéficiaires entre 2000 et 2017.

LNT avec MAP