Économie et Finance

Marché automobile, une reprise très fragile

le 16 septembre 2020


En raison de la pandémie de Covid-19, le marché automobile mondial accuse un repli des ventes tout segment confondu et enregistre ainsi la pire année jamais vécue pour le secteur.

« Le monde de l’automobile passe par une période exceptionnelle à l’échelle mondiale, ce qui pose beaucoup de questions sur la manière dont nous ferons notre business dans les mois et les années qui viennent… Une chose est sûre c’est que plus rien ne se fera jamais comme avant », souligne Adil Bennani, Directeur Général, Auto Nejma.

Pour M. Bennani, il y aura une redistribution des cartes dans l’industrie automobile mais aussi une modification dans l’offre. Selon lui, le monde automobile connaitra des changements rapides durant les deux ou trois années futures qui ne manqueront pas d’impacter le Maroc.

L’activité automobile au Maroc en chiffres

Le marché marocain a enregistré une baisse de l’activité de 60% en mars et de 85% durant les mois d’avril et de mai. Si le secteur sort progressivement la tête de l’eau ces deux derniers mois, il reste néanmoins très fragile, compte tenu de la situation sanitaire mondiale qui ébranle la confiance des ménages, ce qui a un impact négatif sur les dépenses de consommation.

En termes de performance commerciale, selon Achraf Hajjaji, DGA chez Auto Nejma, le marché automobile a enregistré une baisse de moins 31% à fin août 2020 par rapport à la même période de l’année dernière, sachant que 2019 était marquée par une baisse de 10% liée ralentissement de la croissance économique mondiale.

S’agissant du marché des VP (voitures particulières), ce dernier a reculé de 32% à fin août 2020 contre -13% durant la même période de l’année dernière.

Le marché des VUL (Véhicules utilitaires légers), a quant à lui baissé de 17% à fin aout 2020 après une croissance de 29% l’année dernière. Ce segment reste impacté par le tourisme qui se porte très mal en ces temps de crise.

La tendance est la même pour le CBU VP (VP Importés montés) avec une baisse de 32% à fin août contre -12,5% une année auparavant.

Sur le segment premium, qui se constitue principalement de 6 marques, à savoir BMW, Mercedes-Benz, Audi, Land Rover, Jaguar et Porsche, il enregistre une baisse de -31% à fin août 2020, contre -23% à la même période de 2019.

A. Loudni