Économie et Finance

M. Arrifi, DG de l’ADA : « Génération Green » vise l’émergence d’une classe moyenne agricole

le 14 février 2020


La nouvelle stratégie de développement du secteur agricole, baptisée « Génération Green 2020-2030 », vise à consolider les acquis des dix dernières années, tout en donnant la priorité à l’élément humain, pour faire émerger une classe moyenne agricole en mesure de jouer un rôle important dans l’équilibre socio-économique du milieu rural, a affirmé, le directeur général de l’Agence pour le développement agricole (ADA), El Mahdi Arrifi. Cette nouvelle stratégie vient tracer les contours de la stratégie agricole du Royaume durant les dix prochaines années, a relevé M. Arrifi dans une déclaration à la presse, précisant que l’objectif de faire émerger cette nouvelle classe moyenne concerne 400.000 ménages dans le milieu rural, en plus de pérenniser l’appartenance de 690.000 ménages à cette classe.

Pour y parvenir, a-t-il poursuivi, cette stratégie œuvrera à l’amélioration des revenus des agriculteurs, via la poursuite des efforts d’investissement, à la mise en place d’un nouveau système d’incitation orienté vers les jeunes, à la généralisation de l’assurance agricole, qui touchera 2.5 millions d’hectares, et à la mise en place d’un cadre spécifique pour permettre aux agriculteurs de profiter des services liés à la protection sociale, avec le concours du secteur privé. L’objectif à l’horizon 2030 est de permettre à trois millions d’agriculteurs de bénéficier des services de protection sociale, a précisé le DG de l’ADA, notant qu’il s’agit également de réduire la différence entre le revenu agricole et celui des autres secteurs de l’économie nationale. Un autre axe de cette stratégie concerne l’essor d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles, à travers la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de terres collectives, conformément aux Hautes orientations royales, a souligné M. Arrifi.

Concrètement, cela se traduira par l’émergence de quelque 350.000 nouveaux exploitants et entrepreneurs agricoles, à la fois au niveau de l’agriculture et dans les entreprises destinées à fournir des services agricoles, a-t-il poursuivi. L’ensemble de ces efforts seront accompagnés par les services du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, notamment à travers la formation de plus de 150.000 jeunes dans le domaine agricole, a-t-il rappelé. Un autre axe important de cette stratégie concerne l’émergence d’une nouvelle génération d’organisations agricoles avec pour objectif de multiplier par cinq le taux de regroupement des agriculteurs, notamment au niveau de coopératives nouvelle génération et d’agrégations, afin de renforcer l’indépendance des interprofessions agricoles pour qu’elles puissent pleinement jouer leur rôle dans le développement, l’accompagnement et l’exécution d’une partie du budget lié au secteur agricole, a soutenu M. Arrifi.

La stratégie entend également mettre en place une nouvelle génération de mécanismes d’accompagnement qui vont concerner l’introduction des nouvelles technologies et la digitalisation des services agricoles au profit de près de 2 millions d’agriculteurs actifs, a-t-il relevé, notant que le Conseil agricole n’est pas en reste, avec la mobilisation de 5.000 conseillers au profit des jeunes agriculteurs. L’ensemble de ces points vont de pair avec d’autres fondements de la stratégie qui concernent la pérennité du développement agricole et la consolidation des filières agricoles dans le dessein de doubler le PIB agricole et les exportations agricoles d’ici 2030, a-t-il conclu. Jeudi, le Roi Mohammed VI avait présidé à la province de Chtouka Ait Baha, la cérémonie de lancement de la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole baptisée «Génération Green 2020-2030» et de celle relative au développement du secteur des eaux et forêts du nom de « Forêts du Maroc ».

LNT avec MAP