Banque Mondiale

Société

Loi-cadre de l’éducation, la Banque mondiale prête à contribuer

le 16 octobre 2020


 La Banque mondiale (BM) est prête à contribuer à la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre n°51.17 relative au système de l’éducation, la formation et de la recherche scientifique, a affirmé, jeudi à Rabat, le directeur des opérations de cette institution, Jesko Hentschel.

Lors de sa réunion avec le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaïd Amzazi, dans le cadre du renforcement de la coopération et du partenariat, notamment dans le domaine de l’amélioration de la rentabilité du système éducatif, M. Hentschel a salué les efforts du Royaume du Maroc en matière de promotion de son système éducatif et de renforcement de son implication dans le développement durable.

A cette occasion, le ministre a présenté l’état d’avancement du programme d’appui au secteur de l’éducation nationale, financé par la BM, et qui vise à améliorer le préscolaire et la formation des enseignants, ainsi que la gouvernance du système éducatif, indique un communiqué du ministère de l’éducation nationale.

M. Amzazi a, également, mis en avant l’expérience marocaine face aux conséquences de la pandémie de Covid-19, en prenant un ensemble de décisions exceptionnelles ayant contribué à la réussite de la rentrée scolaire de cette année, selon la même source.

Par ailleurs, M. Amzazi a affirmé la volonté du ministère de partager son expérience dans le domaine de la continuité des prestations des services éducatifs à la lumière de la pandémie de Covid-10 et ce, à travers les réunions annuelles de la BM et du Fonds monétaire international de l’année 2021, prévues à Marrakech.

Les deux parties ont, en outre, évoqué la participation de M. Amzazi à la table ronde sur l’enseignement, organisée en marge des réunions annuelles de la BM et du Fonds monétaire international 2020, le 20 octobre, avec la participation de ministres de l’éducation de certains pays et de hauts responsables de la BM.

Les discussions ont, également, porté sur l’implication du Maroc dans la lutte contre la pauvreté des apprentissages, relève le communiqué, notant qu’il s’agit d’une initiative lancée par la BM visant à réduire le taux des enfants ne pouvant ni lire ni comprendre un texte simple.

LNT avec MAP