Economie

Blanchiment : L’œil du GAFI sur le Maroc

le 13 novembre 2019


Le Groupe d’Action Financière, (GAFI), est l’organisme intergouvernemental créé en 1989 pour « l’élaboration des normes et la promotion de l’efficace application de mesures législatives, réglementaires et opérationnelles en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et les autres menaces liées pour l’intégrité du système financier international ».

A ce titre le GAFI préconise des recommandations reconnues comme étant la norme internationale en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux pour répondre aux menaces qui pèsent sur l’intégrité du système financier par l’harmonisation des règles au niveau mondial.

Publiées en 1990, les Recommandations du GAFI qui ont vocation à être appliquées par tous les pays du monde, ont été révisées en 1996, 2001, 2003 et plus récemment en 2012 pour une meilleure pertinence.

Ainsi, le GAFI constitue en soi, d’une part, une veille des progrès réalisés par ses membres dans la mise en œuvre des mesures requises en examinant les techniques de blanchiment de capitaux, mais identifie également au niveau des pays les vulnérabilités afin de protéger leur secteur financier et prémunir l’impact au niveau international.

37 pays sont membres directs du Gafi et nombre d’autres sont des membres associés à travers des organismes régionaux. C’est le cas du Maroc qui l’est à travers le Groupe d’Action Financière du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord – GAFIMOAN qui incarne les objectifs de GAFI, c’est-à-dire essentiellement adopter et mettre en œuvre les 40 recommandations du GAFI sur la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Le GAFIMOA préconise la coopération entre ses membres pour promouvoir ces normes au sein de la région MENA et coopérer avec d’autres organisations, institutions et organismes internationaux et régionaux afin d’améliorer le respect de ces normes dans le monde entier.

En résumé, il s’agit travailler ensemble dans le but d’identifier des problématiques régionales relatives au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme, de partager des expériences pertinentes, de développer des solutions pour y faire face et prendre des mesures concrètes dans ce sens.

Les Membres de GAFIMOAN sont, outre le Royaume du Maroc, l’Algérie, l’Arabie Saoudite, l’Autorité palestinienne, Bahreïn, l’Égypte , les Émirats Arabes Unis, la Jordanie, le Koweït, le Liban, Oman, le Qatar, la Somalie, la Syrie, la Tunisie et le Yémen.

Afifa Dassouli