Société

Ebola repart dans le Nord-Kivu (RDC)

le 3 avril 2019


Sept nouveaux cas confirmés de la  maladie à virus Ebola ont été enregistrés, lundi, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri au Nord-Est de la République démocratique du Congo (RDC), selon le ministère congolais de la santé.

Sur les sept cas, deux ont été enregistrés à Katwa (Nord-Kivu), deux à Vuhovi (Nord-Kivu), un à Mandima (Ituri), un à Beni (Nord-Kivu) et un à Oicha (Nord-Kivu), souligne le bulletin quotidien du ministère de la Santé sur la situation épidémiologique de cette maladie rendu public mardi.

Parmi les nouveaux cas figure un agent de santé, précise la même source, notant que le cumul de cas confirmés et de cas probables parmi les agents de santé reste à 81, soit 7,4 % de l’ensemble des cas confirmés et probables, dont 28 décès.

En date du 1er avril 2019, trois nouveaux décès de cas confirmés ont été notifiés dont deux décès communautaires (un à Katwa et un à Vuhovi) et un décès au centre de traitement d’Ebola (CTE) de Butembo, fait ressortir le bulletin, relevant que depuis la déclaration de cette dixième épidémie d’Ebola le 1er aout 2018, le cumul de cas est de 1.089, dont 1.023 confirmés et 66 probables.

S’agissant du nombre de décès, il a atteint 679 (613 décès de cas confirmés et 66 décès de cas probables), tandis que 331 personnes ont été guéries.

Cette épidémie d’Ebola, déclarée le 1er août à Beni dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, est la dixième sur le sol congolais.

La première épidémie d’Ebola dans le pays avait été signalée à Yambuku, dans le nord-est de la RDC, en 1976 et avait totalisé 318 cas recensés et 224 décès.

LNT avec Map