Société

Cancer du sein, la campagne continue !

le 8 novembre 2017


Chaque année, la Fondation Lalla Salma pour la prévention et le traitement des cancers lance une compagne de sensibilisation sur l’importance du dépistage précoce du cancer du sein. Cette année, l’opération, qui a débuté le 20 octobre et dure jusqu’au 12 novembre, a prévu un programme riche avec une volonté toujours aussi grande de diffuser et renforcer l’information auprès de milliers de femmes.

Le Royaume enregistre chaque année près de 12.000 nouveaux cas de cancer du sein, qui reste le plus fréquent des cancers féminins. Grâce aux progrès de la médecine, et aux campagnes de dépistage qui permettent de sauver des milliers de femmes, le taux de guérison de ce cancer au Maroc est aujourd’hui estimé à 90%.

Plusieurs facteurs de risque sont mis en évidence : des antécédents familiaux du cancer du sein particulièrement du côté maternel, puberté précoce, ménopause tardive, grossesse tardive ou absence de grossesse, traitement hormonal substitutif, consommation exagérée d’alcool, consommation de tabac, surplus de poids ou obésité après la ménopause, utilisation de contraceptifs oraux, exposition à des produits chimiques cancérigènes, etc.

A l’occasion de cette campagne, plusieurs villes ont brandi le fameux ruban rose, devenu le symbole universel de la lutte contre cette cause. Les centres de santé, les hôpitaux locaux, provinciaux et régionaux, etc., invitent les patientes qui ont réussi à vaincre le cancer à partager leur expérience pour encourager les femmes et leur donner une dose de confiance pour faire face à cette maladie.

A Marrakech, une marche a été organisée dans les rues de la ville, regroupant plusieurs personnalités publiques ainsi qu’une vingtaine d’associations qui se sont réunies dans le but de sensibiliser la femme marocaine à l’importance du dépistage précoce.

Une campagne est aussi prévue à Laâyoune à l’initiative de l’association « Action cancer » à l’issue de laquelle toute femme détectée atteinte d’un cancer du sein sera prise en charge gratuitement dans une des structures spécialisées en cancérologie de Marrakech, en attendant l’ouverture prochaine du centre de cancérologie de Lâayoune.

L’association « Action cancer » rappelle, à ce propos, que le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. « On estime qu’une femme sur 8 risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie, ce qui en fait un problème majeur de santé publique », relève l’association.

Il est à noter que depuis sa création en 2005, la Fondation Lalla Salma a fait de la lutte contre le cancer une priorité de santé publique au Maroc.
Grâce à une campagne de communication de grande envergure, l’année dernière près d’un million de femmes âgées entre 40 et 69 ans ont réalisé le dépistage dans les structures publiques, soit près du double en comparaison avec la campagne 2015 qui avait mobilisé seulement 500 000 femmes. Ceci témoigne de la prise de conscience des femmes de l’importance de cette démarche pour préserver leur vie.

AL