Sport

Bouchra Baibanou revient sur les sept sommets qu’elle a conquis

le 10 janvier 2019


L’alpiniste marocaine Bouchra Baibanou a réussi à atteindre, le 16 décembre 2018, le plus haut sommet de l’Antarctique, le Mt Vison, qui culmine à 4892m.

A travers cette ascension, l’alpiniste marocaine est devenue la première personne au Maroc à réaliser le challenge des sept sommets du monde (Seven Summits), qui consiste à gravir le plus haut sommet de chacun des sept continents.

« Entreprendre le projet des sept sommets est l’objectif de tout alpiniste. Aujourd’hui, je suis doublement fière : d’abord parce que j’ai pu réussir à gravir le sommet le plus haut de chacun des sept continents, ensuite et surtout parce que je suis le premier alpiniste marocain à l’avoir fait », affirme avec fierté et émotion Mme Baibanou.

Passionnée de randonnée depuis toute petite, elle réalise son premier rêve, à l’âge de 26 ans, celui de gravir le Toubkal, plus haut sommet de l’Afrique du Nord. Puis, elle s’attaque au plus haut sommet d’Afrique, le Kilimandjaro (5891m) en février 2011. C’est là qu’elle découvre le chalenge des 7 sommets des 7 continents et décide de tous les gravir!

Après le Kilimandjaro, c’est le Mont Blanc (4810 m) en juin 2011, puis l’Elbrus (5642 m) un an après.  En 2014, c’est au tour de l’Aconcagua (6962 m) en Argentine, puis le Denali (6194m) en Alaska aux USA. Elle s’attaque au Pyramid Carstensz (4884m), le plus haut sommet d’Océanie en novembre 2015.

Son dernier défi fut le massif Vinson. Situé à quelque 1200 kilomètres du pôle Sud géographique, dans le massif Sentinel de la chaîne Ellsworth, il mesure environ 21 kilomères de long sur 13 kilomètres de large et culmine à 4892 mètres d’altitude. Sa découverte est relativement récente et remonte à 1957. En revanche, sa première ascension date de 1966.

Pour cette dernière étape, Bouchra est partie le 2 décembre à Punta Arénas, la ville la plus austral du Chili puis prend un avion pour atteindre l’Union Glacier en Antarctique puis un autre avion Twin Otter pour arriver au camp de base de Mt Vinson à 2100m. L’alpiniste marocaine a fait partie d’une expédition de quatre femmes venues de 4 pays (Maroc, Inde, Canada et Norvège) qui a duré 3 semaines dans des conditions climatiques défavorables avec des vents violents et un froid extrême, a raconté Bouchra lors d’une conférence tenue jeudi 10 janvier à Casablanca.

« Je suis ravie d’être de retour au Maroc après avoir levé notre drapeau sur le plus haut sommet de l’Antarctique, le Mt Vinson. J’encourage les alpinistes marocains amateurs à entreprendre le challenge des 7 sommets. Ces ascensions constituent un sérieux défi sportif, mais aussi une aventure exceptionnelle à travers le monde », a-t-elle expliqué.

AL