Économie et Finance

Après Casablanca, Uber débarque à Rabat

le 15 septembre 2017


Uber renforce sa présence au Maroc. Deux ans après le lancement de sa plate-forme sur Casablanca et l’ouverture d’un centre d’appel avec 450 positions pour desservir 25 pays et en neuf langues, l’entreprise étend l’accès à son application sur Rabat.

Malgré l’adversité des taxis et la léthargie des pouvoirs publics pour l’ouverture du marché du transport vers les solutions collaboratives innovantes, Uber continue de consolider son positionnement sur le marché marocain.

Après Casablanca et la délocalisation du service client de 25 pays au Maroc avec plus de 450 positions et neufs langues, Uber débarque à Rabat. L’application permet d’utiliser deux services à savoir UberX et Uber Select avec la possibilité de payer par carte bancaire ou en espèces.

Cette extension régionale graduelle capitalise sur le retour d’expériences de son service à Casablanca opérationnel depuis 2015 et qui référence, déjà, plus de 22000 chauffeurs dont 500 actifs par mois.

“Le Maroc, destination touristique et pays à fort potentiel attractif d’investissement ne peut pas faire l’économie d’intégration des solutions collaboratives, notamment dans le domaine du transport, puisqu’il s’agit d’un levier d’amélioration de la mobilité urbaine et de création de l’emploi dans les grandes villes”, précise, d’emblée, Mme Meryem Belqziz, directrice générale Uber Maroc.

Capitale du Royaume, le choix d’Uber d’étendre l’accès à sa plate-forme sur Rabat est motivé par la volonté de contribuer à enrichir l’offre du transport urbain au service du grand public et des touristes. Déjà sur Casablanca, 40% des utilisateurs d’Uber sont des touristes principalement en provenance de la France, les USA et la Chine. Quant au chauffeur Uber actif, il peut générer un chiffre d’affaires mensuel de 12000 DH grâce à une moyenne de 15 à 20 courses par jour et un panier moyen de 35 DH par commande.

“Autant d’indicateurs qui prouvent le potentiel de gisement de création d’emplois grâce à notre plate-forme. Uber Maroc ambitionne créer à l’horizon 2020 plus de 12000 emplois de chauffeurs partenaires à plein temps”, promet Mme Belqziz.

A rappeler qu’outre, la desserte de Casablanca et de Rabat, l’année 2017 marque un tournant dans la stratégie de développement d’Uber au Maroc.

En effet, compte tenu de la compétitivité de l’offre offshore du Maroc, Uber a délocalisé à la capitale économique son service de la relation client Uber Transportation et UberEats de 25 pays.

“Le centre, qui traite plus de 4 millions de requêtes, assure l’assistance aux clients Uber en neuf langues avec une couverture géographique qui comprend le Canada, la Russie et la zone Europe Middle East & Africa (EMEA)”, conclut Mme Belqziz.

LNT avec Cdp