Vidéos >

Ramadan: Immunized Tourists Welcomed Back to Mecca

Des vigiles et des chiens pour terroriser les acheteurs victimes d’un projet immobilier à Bouskoura !

Hallucinant, ce qui se passe à Bouskoura. Il y a environ 4 ans de cela, des citoyens ont payé des avances pour l’acquisition d’un toit dans un projet d’habitat social se trouvant à Bouskoura. Dès le départ, les citoyens ont constaté que les appartements de ce projet principalement d’habitat économique étaient vendus aux prix du moyen standing, soit 350 000, 400 000, voire même 500 000 Dhs. Dès le démarrage de l’opération de commercialisation, le prix du 250 000 Dhs que l’Etat a fixé pour l’habitat social ne figurait plus sur les fourchettes des prix de ce promoteur, qui au fil du temps, demandait de rajouter la même somme au noir, car selon lui, les logements auraient été transformés en logements moyen standing. Il s’agit là bien entendu d’une situation illégale et flagrante qui devrait en principe interpeller et faire réagir les autorités publiques de Bouskoura. Mais rien de cela n’est fait !

Côté livraison maintenant, la déception des acheteurs est grande. Ces derniers attendent depuis 2016 et 2017 la remise des clés. Néanmoins et jusqu’à présent, ils ne sont toujours pas livrés malgré les promesses du promoteur. Ces pauvres citoyens continuent d’attendre face à des autorités publiques et des services de la tutelle toujours aussi inactifs, pour ne dire incapables de faire quoi que ce soit pour mettre fin à une situation d’injustice aberrante. Du côté des acheteurs, pas question de céder face à un promoteur qui se prend pour un « supercitoyen », loin d’être inquiété par les lois et les règlements en vigueur. En attendant, les manifestations et les sit-ins se poursuivent toujours avec un goût amer et un sentiment d’humiliation. En effet, en ce début de semaine, des agents de sécurité privés ont utilisé leurs chiens pour attaquer des manifestants. Une scène surréaliste qui a été largement partagée sur les réseaux sociaux. Là aussi, on se demande pourquoi les autorités publiques continuent de faire le spectateur. Mais que se passe-t-il vraiment à Bouskoura, poumon de la ville de Casablanca, cette agréable région qui abrite l’une des plus belles forêts du Royaume ?

H. Zaatit

M'inscrire à la newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir de l’information quotidiennement