00:05:03
Sport

La Tribune de Nas : Sawt Afriqua…

le 2 juillet 2019


Oui, nous avons battu l’Afrique du Sud pour la première fois, oui nous avons empoché 9 points sur 9, mais surtout, on entend l’appel de l’Afrique… Un appel vers les 1/8è. Je ne vais pas parler de finale et je n’en parlerai jamais, car je suis au cœur de la compétition et comme le coach, je souhaite négocier match par match. D’ailleurs, pour l’anecdote, mes réservations d’hôtel, et ma prolongation de billet d’avion se font match après match…

Ce bruit et cet appel de l’Afrique est beau et envoûtant, parce qu’il faut dire que les deux équipes qui sortent du lot sur cette phase de poule sont l’Algérie et le Maroc.

Comment les joueurs se sont-ils comportés face à l’Afrique du Sud ?

Gardien :

Mounir Muhammadi (6) : Il n’a pas eu grand chose à faire, mais a su être présent au moment opportun. Il a remplacé Yassine Bounou comme il se doit.

Défenseur :

Achraf Hakimi (7,5) : Selon moi l’homme du match. Ses courses croisées, son volume et sa vision de jeu peuvent faire de lui le meilleur joueur du tournoi si l’on va loin dans la compétition.

Romain Saiss (7) : Très propre dans ses interventions, sa présence est un gage d’assurance, sa complémentarité avec El Capitano est une de nos forces. Pour aller loin dans une compétition il te faut une excellente charnière centrale et c’est le cas.

Manuel Da Costa (6,5) : J’aime beaucoup ce profil de joueur, dur sur l’homme, et surtout avec une très bonne relance. Il est numéro 3 dans la hiérarchie, mais peut remplacer un des deux titulaires sans aucun problème.

Noussair Mazraoui (7) : Très bon offensivement, sa complicité avec son compère de l’Ajax Amsterdam est un atout indéniable. Un arrière-droit moderne, qui n’hésite pas à aller de l’avant.

Milieux de terrain :

Mbarek Boussoufa (8) : Élu homme du match, pour la deuxième fois, c’est lui le détonateur de l’équipe. Il fait tout et sait tout faire : tacler, organiser, défendre, et maintenant marquer ! C’est Monsieur plus qui peut faire la différence lors des matchs à haute tension.

Karim Al Ahmadi (6,5) : Auteur d’un très bon match face aux Ivoiriens, il n’a pas trop été à son avantage face aux Sud Africains. Il a été sorti très tôt dans le match pour éviter un carton jaune synonyme de suspension, et ces quatre jours de repos vont lui faire le plus grand bien pour retrouver la plénitude de ses moyens.

Younes Belhanda (5,5) : A l’image du Maroc, il n’a pas été très bon sur ce match, et doit plus s’appliquer sur les phases de transition.

Attaquants :

Hakim Ziyach (4,5) : Je suis très sévère avec lui, car je l’aime beaucoup. Comme on dit, qui aime bien châtie bien. Pour l’avoir suivi de très près cette saison, à chaque match de Champions League, je m’enthousiasmais car je pensais à ses futures prestations à la CAN. Disputer 60 matchs cette saison et le fait de ne pas avoir conclu son transfert, sont les causes de cette méforme ; tout ce que j’espère c’est qu’il ait le même parcours qu’un certain Zinedine Zidane lors de la Coupe du Monde 98… Je dis ça, je dis rien…

Noureddine Amrabat (6) : Égal à lui même, très généreux, avec un impact physique incroyable, il gagnerait à tenter plus souvent sa chance. Il a une belle frappe de balle, ce n’est pas De Gea qui dirait le contraire…

Youssef En Nessiry (6,5) : Frappe de balle, jeu de tête, appel en profondeur… c’est l’attaquant idéal pour nous. Il a raté un face à face, mais a le potentiel pour faire trembler les filets et finir meilleur buteur de la compétition…

C’était plus qu’une victoire, c’était une victoire qui dépasse le football. On a battu notre pire ennemi, une victoire qui a fait beaucoup de « Sawt » dans Afriqua, mais je dis ça … je dis rien…

Nas
Votre envoyé spécial du Caire