Sport

La Tribune de Nas : Salah… Malaykoum

le 5 juin 2019


« Lucas du siècle », «  Messi 100 », «  Sané pas possible »« 4 ème cambriolage à Madrid »« Les Reds dévissent » ou même je me rappelle de la première chronique «  braquage à l’Anglaise ». Tous ces titres parlent d’eux-mêmes, et nous montrent à quel point nous avons vécu une campagne de Champions League XXL. Je parle en termes d’émotions et de renversements de jeu, pas de la taille de maillot de mon chouchou Gonzalo Higuain…

Eh oui c’est le clap de fin, dernier match de Champions League, une Champions League exceptionnelle. Je vous vois venir, les supporters de Nottingham Forest, vous allez me sortir l’édition 1979… je vous parle de la Ligue des champions, qui a remplacé la Coupe d’Europe des clubs Champions en 1992. Et je peux vous dire que je n’ai jamais assisté à une campagne aussi belle, j’ai bien dit campagne pas vainqueur, parce que je vois déjà les Barcelonais et Madrilènes sauter au plafond…

Qu’est ce qu’on s’est régalé, des remontadas, des rebondissements, des buts magnifiques, et un petit poucet qui dévaste les grands.

On s’attendait d’ailleurs tous à un Cruyfico Ajax vs FC Barcelone, nous avons eu un choc de Premier League… Plutôt une montagne qui a accouché d’une souris. Vous allez me dire que c’est une finale, certes, et qu’après des remontadas rentrées dans les annales, les deux protagonistes n’avaient plus de jus dans les chaussettes. C’est vrai.

En tout cas, ce qu’on va retenir de ce beau vainqueur, c’est qu’il ne suffit pas d’acheter des joueurs talentueux pour gagner un titre, mais plutôt construire une équipe avec un vrai groupe. Et c’est la clé pour gagner un titre. Les Reds ont gagné grâce à un très bon coach, un Klopp qui a su fédérer autour de lui, sans jeux de mots avec Rolland Garros…

Le football est imprévisible et c’est ce qui le rend beau et palpitant. J’avais assisté à la défaite de cette même équipe face au PSG en novembre dernier, au Parc des princes. Et si on m’avait dit à l’époque que ces Anglais allaient gagner la Coupe aux grandes oreilles, je n’y aurais pas cru un instant.

En tout cas, on peut analyser deux choses importantes de cette victoire des Reds. La première est que Lionel Messi aura un sacré concurrent pour le titre de ballon d’or, en la personne de Virgil Van Dyjk. Aucun joueur n’a réussi à le dribbler depuis mars 2018. Hallucinant ! Lorsque je pense à la charnière centrale des Pays Bas des prochaines années De ligt/ Van Dyjk, je me dis qu’i faudra être solide pour affronter les joueurs de Ronald Koeman. La deuxième conséquence, et en parlant des années à venir, ce sera le début de l’hégémonie, et la prise de pouvoir des clubs anglais et selon moi le repli des clubs espagnols, qui a commencé avec le départ de Cristiano Ronaldo et surtout la future retraite de Lionel Messi, quand on sait que le dernier de Premier League touche plus d’argent en droits TV que le Paris Saint Germain, c’est pour vous dire…

Au nom de tous les lecteurs, merci de nous avoir fait vibrer ces mardi mercredi , avec tant d’émotions , de rebondissements, de suspens, le foot continue mais tu vas nous manquer !

P.S : Salah…Malaykoum mais surtout Mabrouk Al aid à toutes et à tous…

Nas