Sport

La Tribune de Nas : Karti oula mkrahtich…

le 8 août 2019


Le verdict de la CAF est tombé, l’Esperance de Tunis est sacrée champion d’Afrique 2019. Le but de Karti n’a servi a rien, le refus des Wydadis de jouer face à cette injustice n’a été d’aucune utilité. C’est ainsi et pas autrement, la plus grosse instance du football africain a tranché en défaveur des Casablancais.

Félicitations aux Tunisiens, mais l’injustice reste en travers de la gorge. J’apprécie beaucoup plus le foot depuis l’avènement de la VAR, et la diminution des erreurs arbitrales, mais il faut que ce match serve de leçon pour nous les Marocains et pour la FIFA.

Cher Gianni, il faut absolument s’assurer que la VAR fonctionne lorsqu’elle est mise en place, et si ce n’est pas le cas, le club qui reçoit doit être sanctionner avant même le début du match.

De plus, mon cher Gianni, il faut que les choses soient claires et affiner les conditions d’utilisation de cette VAR.  Je m’explique. L’utilisation de celle-ci doit être réservée au bon vouloir de l’arbitre et de la « camionnette ». Quand je dis camionnette, je parle des arbitres de la VAR qui sont installés dans un petit camion.

Mais il faut aussi offrir la possibilité aux capitaines des deux équipes de la solliciter. Je vous vois venir mon cher Gianni, vous allez me dire que les capitaines peuvent en abuser. Faux ! Vous leur donnerez la possibilité d’y avoir recours deux fois dans le match, pas une de plus … Parce que finalement, gérer une injustice selon le bon vouloir de l’arbitre ne sert à rien. C’est un être humain, il peut faire des erreurs, donc chaque équipe doit avoir la possibilité de rectifier cette erreur, un peu comme ce qui aurait dû se passer  au match aller lors de Wydad contre l’Esperance de Tunis… Mais ça c’est un autre sujet.

Je pense que la désignation de la nouvelle secrétaire général de la CAF, Fatma Samoura, pour auditer un peu toutes les dérives de la Confédération Africaine de Football, y est pour quelque chose. Ahmed Ahmed avait les mains liés, et « l’ami du Maroc » comme aiment bien dire nos amis Italiens… pardon, je voulais dire Tunisiens… et le président de l’Espérance de Tunis. D’ailleurs il a lu la chronique « sur tapis VAR », et m’a fait savoir qu’il n’a pas trop apprécié ma virulence envers les Tunisiens… Sans rancune Monsieur le Président, toutes mes félicitations, mais la prochaine fois si vous avez un problème de TV, comme face à Al Ahly ou le Wydad, il y a un marché qui s’appelle Darb Ghellaf, on vous en enverra une avec grand plaisir…

C’est ainsi que le président de la CAF ne pouvait pas se permettre de jouer son poste, en faisant rejouer le match. C’est l’option la plus simple, d’autant plus que la supercoupe d’Afrique est dans quelques jours et la nouvelle saison de Ligue des Champions commence très bientôt.

Quelles sont les conséquences pour le Wydad ?  Un gros coup au moral, un manque à gagner financier énorme et surtout les Rouges et blancs ne pourront pas participer à la prochaine coupe du monde des clubs en décembre prochain au Qatar.

Une chose est sûre, ce match restera dans les annales du football. La CAF ne refera pas les mêmes erreurs, d’ailleurs elle a décidé dès cette saison de faire jouer la finale sur terrain neutre, pour éviter ces matchs allers retours d’une autre époque.

Pour l’anecdote, Youcef Bellaili, aura gagné la CAN et la Ligue des champions africaine en espace d’un mois. Félicitations à notre frère algérien.

Il sera sans aucun doute un prétendant très sérieux au ballon d’or africain ( buteur lors des deux finales).

Entre temps, le Wydad de Casablanca a perdu beaucoup d’énergie dans cette bataille juridique, et doit se reconcentrer pour aller chercher cette Ligue des champions, et je l’espère rencontrer cette espérance de Tunis pour une revanche tant espérée…

Nas