CAN 2019 : Ambiance au Caire avant le match de la sélection nationale marocaine face à l'Afrique du Sud

Sport

La Tribune de Nas : Une CAN BENINa…

le 5 juillet 2019


Oui, cette Coupe d’Afrique est « benina »  et il ne faudra pas la gâcher face au Bénin…

Oui, nous leur sommes supérieurs sur le papier, oui, sur nos 5 derniers matchs contre eux on compte 5 victoires pour le Maroc. Mais on s’arrête là deux minutes s’il vous plait, car on sait tous que le football n’est pas une science exacte, et ce qu’on a vécu cette saison en Ligue des Champions prouve bien qu’il faut être très prudent. J’appliquerai vraiment ce que prônent les entraineurs, à savoir prendre les matchs les uns après les autres.

Donc en commençant par celui face au Bénin, il ne faut surtout pas, tout d’abord, prendre de haut l’adversaire. Ces Béninois vont nous prendre à la gorge dès la première minute, n’oublions pas qu’ils ont fait match nul face au Cameroun. Ensuite, il faudra être réaliste face au but. C’est un match couperet, où nous n’aurons que quelques occasions, il faudra les concrétiser et ne pas se louper….

Quelle équipe va aligner Hervé Renard ?

Ça sera du classique, il n y aura pas de doute. On notera le retour de Mehdi Benatia, de Nabil Dirar et Yassine Bounou dans le onze type.

Voici l’équipe qui devrait être alignée :

                   Bounou

Dirar    Saiss     Benatia    Hakimi

Boussoufa    Al Ahmadi    Belhanda

Amrabat    En-nesyri   Ziyech

Une certaine solidité défensive est très importante pour aller loin dans la compétition, avec deux très bons ailiers. D’ailleurs Hakimi été sélectionné dans l’équipe type de la phase de poule.

Le milieu de terrain permet d’avoir à la fois de l’agressivité sur la récupération de ballons, mais aussi la possibilité de se projeter très rapidement vers l’avant.

En attaque, finalement, Hakim Ziyech décroche pour mieux distribuer le jeu et avoir Nourredine Amrabat et Youssef En-nesyri devant lui. Ce dernier a le potentiel d’exploser, il a tout pour…

Je ne tenterai pas de proposer ma composition, parce qu’il va s’appuyer sur son onze type, et surtout parce qu’on rentre dans le vif du sujet et que finalement remettre la même équipe qui a des automatismes, permet d’avoir une certaine force et confiance face à notre adversaire.

On s’appuiera sur nos forces en présence, à savoir Achraf Hakimi, Mbarak Boussoufa et Youssef En-nesyri, mais il faudra aussi attendre le réveil Nabil Dirar et surtout Hakim Ziyech, qu’on a vu en dessous de son niveau qui nous a tant fait rêver pendant la campagne de Champions League. Je vous avoue que j’ai une préférence pour Noussair Mazraoui, mais comme le dit si bien un certain footbologue, Noussair Mazraoui est habitué à jouer à Wembley, Nabil Dirar dans un champ de blé…

Nas
Notre envoyé spécial du Caire