Économie et Finance

Spécial Eté: Damane Oxygène, (CCG), pour plus de 45 000 entreprises à début juillet 2020

le 29 juillet 2020


Spécial été 2020 – Sommaire

 

 

Comme chacun sait, le mécanisme de garantie Damane Oxygène a été mis en place dans le cadre des mesures décidées par le Comité de Veille Economique (CVE), visant l’atténuation des effets de la crise induite par le COVID-19 et ses impacts sur les entreprises.
Ce produit de garantie vise la mobilisation des ressources de financement en faveur des entreprises dont la trésorerie s’est dégradée à cause de la baisse de leur activité.

Il couvre 95% du montant du crédit et permet ainsi aux banques de mettre en place rapidement des découverts exceptionnels pour financer le besoin en fonds de roulement des entreprises cibles.
Ces financements bancaires qui s’ajoutent aux lignes déjà existantes, couvrent jusqu’à 3 mois de charges courantes liées à l’exploitation (notamment les salaires, les loyers, les achats nécessaires) et peuvent aller jusqu’à 20 Millions de DH.
Pour les cas des entreprises ne disposant pas de lignes de financement à court terme, ce découvert exceptionnel peut atteindre 5 Millions de DH. L’offre “Damane Oxygène” a bénéficié, au 04/07/2020, à plus de 45.314 entreprises pour un volume de crédits de plus de 17 milliards de dirhams (MMDH) pour un volume d’engagement de 16 milliards de dirhams.

89% sont des entreprises bénéficiaires de l’intervention du mécanisme sont des TPE dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas les 10 millions de dirhams (MDH).
10% sont des entreprises avec un chiffre d’affaires entre 10MDH et 200 MDH et 1% enregistrent un chiffre d’affaires entre 200 MDH et 500 MDH. L’intervention de ce produit a profité aux différents secteurs d’activité principalement de l’industrie (27%), du commerce-distribution (24%) et du BTP (16%).
Toutes les régions du Royaume ont bénéficié du nouveau mécanisme.
La région de Casablanca-Settat vient en tête avec plus de 50% des crédits accordés, suivie de la région de Rabat-Salé-Kénitra (12%) et de Marrakech-Safi (8%).
Dans le cadre de la poursuite et du renforcement des mesures prises par le Comité de veille économique (CVE), ce dernier a décidé de mette en place de nouveaux mécanismes visant la relance de l’activité des entreprises.
C’est dans ce cadre que la Caisse Centrale de Garantie (CCG) a déployé les deux nouveaux mécanismes de garantie «Relance TPE» et «Damane Relance».
Ces dispositifs ont pour objectif de relancer l’activité des entreprises à travers la garantie des crédits destinés à financer leurs besoins en fonds de roulement.
Les crédits sont remboursables sur une durée de 7 ans, avec 2 ans de différé.
Ainsi, le produit « Relance TPE » est conçu en faveur des très petites entreprises (TPE), y compris les commerçants, artisans, coopératives et professions libérales.

Il est destiné à garantir, à hauteur de 95%, les prêts des entreprises réalisant un chiffre d’affaires ne dépassant pas 10 millions de DH.
Sans sûretés exigées, cette ligne de financement est plafonnée à 10% du chiffre d’affaires avec un minimum de 10.000 DH.
Pour sa part, le produit «Damane Relance» est déployé en faveur des petites, moyennes et grandes entreprises réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 10 millions de DH. Le montant du crédit garanti est fixé à 1,5 mois de chiffre d’affaires pour les entreprises du secteur industriel, et à 1 mois de chiffre d’affaires pour les entreprises relevant des autres secteurs.
La quotité de garantie de ce nouveau mécanisme varie de 80 à 90%.
A noter que les crédits garantis doivent être destinés, à au moins 50% de leur montant, au règlement des fournisseurs, favorisant ainsi un financement interentreprises.

LNT avec CCG