Hounaida Boukhari, Directeur de la banque participative Dar Al- Amane, Mohammed Tahri, DG de la Société Générale Maroc, Crédit photo : Ahmed Boussarhane

Économie et Finance

Société Générale Maroc présente « Dar Al Amane », fenêtre participative

le 11 octobre 2017


Après les cinq banques marocaines agréés pour lancer les produits financiers participatives, la Société Générale Maroc communique à son tour sur le lancement de son activité de finance participative sous l’enseigne Dar Al Amane. C’est en mai 2017, que la Société Générale Maroc a obtenu l’agrément de Bank Al-Maghrib pour commercialiser une offre de produits et services de finance participative.

Un point de presse a été organisé, mercredi 11 octobre à Casablanca, afin de mettre en lumière cette nouvelle fenêtre participative au Maroc. Actuellement, quatre agences sont implantées : Casablanca Sidi Bernoussi, Casablanca El Mechouar, Marrakech et Agadir. Ce dispositif sera complété prochainement par l’ouverture de nouvelles agences à Rabat, Kénitra, Fès, Oujda, Tanger, Tétouan et Laâyoune.

Dar Al Amane propose une gamme de produits et services répondant aux attentes de toutes les catégories de clientèle : Particuliers, Professionnels et Entreprises. Elle mettra à leur disposition des services de banque au quotidien (comptes, moyens de paiement…), de banque à distance (internet banking, appli mobile…), ainsi que des produits de placement et des offres de financement et d’investissement totalement conformes aux normes de la finance participative, note un communiqué de la banque.

Dans son intégralité, le modèle de Dar Al Amane s’articule autour de :

  • Un réseau d’agences dédié avec des ressources humaines qualifiées ;
  • Une offre de produits et services 100% conforme aux principes de la Sharia ;
  • Une gouvernance dédiée pour assurer une complète indépendance avec l’activité bancaire classique ;
  • Un système d’information totalement étanche.

Lors de la conférence, Nouhaida Boukhari, directrice de Dar Al Amane, a expliqué : « Nous avons opté pour un modèle hybride entre la fenêtre et la filiale. Nous avons décidé de créer un réseau dédié à Dar Al Amane et de ne pas nous contenter de corner au niveau des agences du réseau conventionnel ». En termes de réseau d’agences, Mme Boukhari a noté que « nous envisageons de créer une vingtaine d’agences à l’horizon 2018 ».

Dar Al Amane a ouvert ses portes sans tapage médiatique le 12 septembre dernier. « Nous avons décidé d’ouvrir avant de communiquer pour roder notre système d’information et tester le marché, contrairement à certains de nos confrères qui ont choisi de communiquer avant d’ouvrir », a avancé la responsable.

De sa part, le DG de Société Générale Maroc, Mohmmed Tahri, a noté que « Dar Al Amane est rattaché hiérarchiquement au Directoire de la Société Générale et n’est pas une personne morale indépendante. Actuellement, nous comptons une centaine de comptes ouverts depuis le 12 septembre dernier ».

Les responsables sont optimistes et ambitieux quant au lancement de cette nouvelle enseigne. « Si le marché répond favorablement », a précisé Mohamed Tahiri, « nous souhaitons atteindre une vingtaine d’agences à l’horizon 2018 ».

À noter que le groupe compte élargir son réseau à une dizaine d’agences actuellement sans dépasser la limite réglementaire, à savoir 10% du réseau conventionnel. Pour la Société Générale, cette limite s’établit à 40 agences.

Une dotation de capital allouée de 200 MDH

La dotation de capital allouée à la nouvelle enseigne est de 200 MDH. Elle dispose d’un département dédié à la fonction de conformité aux avis CSO, assisté par un expert international externe.

Par ailleurs, et pour assurer les moyens informatiques et logistiques sécurisés, l’enseigne a mis en place un dispositif complet garantissant une séparation pure des flux :

-Une comptabilité séparée avec un plan comptable dédié et des schémas comptables conformes aux exigences de Bank Al Maghrib,

-Un système d’information différent et isolé de celui de l’activité bancaire classique

Le dispositif de Dar Al Amane incarne également l’obligation  de délivrer un rapport annuel soumis au Conseil Supérieur des Ouléma pour s’assurer de la conformité des dispositifs.

En complément de son réseau d’agences, Dar Al Amane offrira des moyens alternatifs et modernes d’information, d’échanges et d’interactions, au travers d’une plateforme digitale dédiée ainsi que d’un centre de Relation Clients accessible via le numéro court 2211 et ouvert à la clientèle du lundi au samedi.

Imane Jirrari