Économie et Finance

Résultats Banque Centrale Populaire : Tous les indicateurs au vert, avec de belles performances des filiales

le 27 mars 2020


Le Groupe Banque Centrale Populaire a présenté à travers un communiqué de presse ses résultats pour l’année 2019. Le groupe, qui se targue d’avoir réaffirmé son positionnement de premier collecteur de l’épargne nationale, présente également de très bons résultats au niveau des opérations de marché, ainsi que de ses filiales (parmi lesquelles les nouvelles BCPE Congo, Cameroun et Madagascar).

Côté chiffres, le Produit Net Bancaire consolidé est en hausse de 4,7% à 17,8 milliards de DH (MMDH), tandis que le Résultat Net Consolidé a gagné 9,7% à 3,8 MMDH et le Résultat Net part groupe 1,9% à 2,9 MMDH. La maîtrise des charges d’exploitation ont permis au RBE de prendre +5,2% à 8,6 MMDH.

Le groupe a vu ainsi une belle évolution des dépôts de +9,3% (dont 80% pour le Crédit Populaire du Maroc), et des créances sur la clientèle (+6%, dont 72% pour le CPM). Le CPM affiche ainsi 26,1% de part de marché, avec +30 pb sur les particuliers locaux et +32 pb sur les Marocains du monde. Côté crédits, ils atteignent 6,9 MMDH (+3,2%), pour une PdM de 23,8%, portés par les crédits à l’investissement et l’immobilier.

Le groupe a également fait un bon travail au niveau de la marge sur commissions qui gagne +15%, et a profité d’une bonne dynamique des activités de marché avec un résultat de 2,7 MMDH (+6%), principalement lié à la performance du PTF transactions, au vu d’une évolution favorable de la courbe des taux. Les activités des filiales à l’international ont joué un rôle important dans la bonne tenue des indicateurs de performance du groupe bancaire.

Une solidité renforcée

On notera par ailleurs que le groupe affiche une très forte baisse du coût du risque de 18,6% à 2,5 MMDH, et une amélioration de la couverture sur les trois buckets.

Le ratio de solvabilité du Groupe serait ainsi d’environ 13,3% à fin juin 2019. Le ratio Tier1 se situerait autour de 10,5%, en dépassement de près de 150 pts par rapport au minimum réglementaire. La solidité financière est ainsi « confirmée par un renforcement des fonds propres et des ratios prudentiels qui se maintiennent au-dessus des seuils réglementaires », déclare-t-on auprès du groupe.

Côté social, le RN se renforce de 5,1% à 2,6 MMDH à fin 2019, grâce à l’effet conjugué de l’augmentation des marges sur commissions (+16,7%), et du résultat des activités de marché (+17,7%).

Côté filiales, celles historiques ont enregistré des évolutions de 15% au niveau des dépôts et de 7% au niveau des crédits.

« Bien que l’intégration des nouvelles filiales n’ait été effectuée qu’au dernier trimestre de 2019, le PNB de la BDI a également affiché une croissance à deux chiffres, soit +16,8% », indique le groupe. Dans ces conditions, la base clientèle du groupe BCP est désormais de 8 millions de clients bancaires (dont 6,4 millions au Maroc), avec un réseau constitué de 4.867 points de distribution, dont 1.432 agences bancaires.

Au niveau du digital, le groupe note que 40% des transactions et 25% sont réalisées par canal digital de même que 25% des virements. De même, près de la moitié des crédits immo (45%) sont accordés depuis la plateforme digitale.

Pour l’année 2020, le groupe bancaire reste confiant quant à ses perspectives, en dépit de la situation économique actuelle.

Selim Benabdelkhalek