Tech

[Portrait] Mehdi Alaoui, CEO de Screendy : Un visionnaire de classe mondiale

le 26 novembre 2015


La voiture connectée 100% marocaine a été le résultat d’un travail d’équipe réunissant plusieurs acteurs de l’innovation de premier plan. Parmi eux se trouve Mehdi Alaoui, un jeune entrepreneur reconnu mondialement pour son expertise et sa vision avant-gardiste du secteur de la technologie mobile.

Cet ingénieur diplômé de la Sorbonne est l’un des premiers au Maroc et dans le monde à avoir compris l’immense potentiel de la technologie mobile.

Screendy, la plateforme de développement d’applications mobiles qu’il a co-fondé avec son ami Khalid Tabyaoui, est aujourd’hui considérée comme une véritable révolution dans le milieu des développeurs.

Le marché mondial auquel il s’attaque, et sur lequel il s’est déjà positionné en pionnier, est aujourd’hui estimé à plusieurs centaines de milliards de dollars.

Découvrons ensemble ce jeune visionnaire marocain encore méconnu du grand public…


Un parcours académique et professionnel dédié à la technologie mobile

Mehdi Alaoui est encore jeune étudiant à l’Université de Paris Sorbonne lorsqu’il se lance dans le mobile. A l’époque où les téléphones sont encore en noir et blanc avec Nokia qui domine le marché, Mehdi se met déjà à développer des applications.

nokia
Le Nokia 7650 sorti en 2002.  Premier Smartphone à avoir eu une caméra intégrée! Pour les geeks de l’époque, c’était un « Must-Have »…

En 2001, Il fait la connaissance de Khalid Tabyaoui, un entrepreneur expérimenté dans le monde des technologies qui lui donne des conseils et l’encourage à suivre la voie prometteuse du mobile.

Mehdi continue à travailler sur son projet tout en poursuivant ses études en France. Il se met à participer à des compétitions et obtient ses premiers succès pour ses applications innovantes.

C’est ainsi qu’en 2002, il est finaliste du concours international de développement mobile « Siemens Java Mobile Masters » et gagnant du « Nokia Innovation Award ».

Ayant pour objectif de rentrer à terme au pays, il trouve dans le concours « Challengers » organisé par 2M en 2005 une occasion de faire connaître son expertise au Maroc dans le domaine du mobile. Il repartira gagnant aussi de cette compétition puisqu’il obtiendra le prix spécial du Jury et une très bonne visibilité médiatique.

Mehdi Alaoui et Thami Ghorfi, le présentateur télé de l'émission Challengers de 2M
Mehdi Alaoui et Thami Ghorfi, le présentateur télé de l’émission Challengers sur la chaîne nationale 2M

L’année suivante, il intègre le Réseau Entreprendre Maroc et y reçoit, là aussi, un lauréat. Cela va surtout l’aider à mieux concevoir le business plan de l’entreprise qu’il compte créer.

Ayant fini ses études (diplôme d’ingénieur informatique de la Sorbonne en 2004 + 2 masters de l’ESIAG et l’ESSEC) et encouragé par Khalid Tabyaoui qui trouve son projet innovant et brillant, il se décide à lancer son entreprise Media Mobility en 2007.

Screendy, une plateforme issue d’un long processus de maturation

L’idée lumineuse de créer une plateforme dédiée à la création facilitée d’applications mobiles a très tôt germé dans la tête de Mehdi. Pendant toutes les années où il est étudiant, il ne cessera de faire des mises à jour de cette dernière pour l’améliorer.

En créant son entreprise, il va pouvoir la tester sur le terrain. Pour l’y aider, Khalid Tabyaoui le fait introduire dans son réseau de clients et de partenaires tout en commencant à collaborer très étroitement avec lui.

Dès le début, Mehdi arrive à réaliser de très bonnes opérations commerciales puisqu’il décroche plusieurs contrats avec des entreprises nationales prestigieuses : Casanet et 2M notamment seront les premiers à lui faire confiance. Suivront HitRadio, la Banque Populaire et d’autres sociétés reconnues qui viendront s’ajouter à un carnet d’adresses qui commence à être déjà bien fourni.

Pendant plusieurs années, Mehdi Alaoui va s’appuyer sur les projets de collaboration qu’il réalise pour ses clients pour tester la validité et la pertinence de sa plateforme et valider au niveau du marché.

L’expérience étant jugée suffisamment concluante, il demande à son ami Khalid Tabyaoui, présent depuis le début de l’aventure, de co-fonder avec lui Screendy. La startup naît donc en fin 2012:

Talent et esprit d'innovation (Mehdi Alaoui) + expérience des affaires et réseau de contact (Khalid Tabyaoui) = Screendy
Talent et esprit d’innovation (Mehdi Alaoui) + expérience des affaires et réseau de contact (Khalid Tabyaoui) = Screendy

Cette approche progressive et intelligemment structurée, permettra plus tard d’avoir la confiance d’un « Business Angels » étranger et de réaliser, dès fin 2012, une levée de fonds conséquente de 300 000 dollars.

Au Maroc, Screendy béneficiera des services d’accompagnement à l’innovation logiciel du Softcentre, du coaching et du mentoring de Startup Maroc et surtout du programme d’accélération de la fondation OCP qui lui permettra de s’installer à la fameuse Silicon Valley et de repenser sa stratégie d’ouverture « go-to-market » au marché.

Le processus de maturation ne s’arrête pas pour autant et Mehdi veut continuer à améliorer sa plateforme avant de la présenter officiellement au grand public.

Il participe et gagne plusieurs concours, continue à conquérir de nouveaux marchés, cette fois à l’international,  (Gouvernement de Dubai, Microsoft, Blackberry, Axa, Zurich Assurances, etc.) et renouvelle ses contrats de collaboration avec ses anciens clients.

Mehdi Alaoui et Khalid Tabyaoui recevant leur prix au MIT Arab Award
Mehdi Alaoui et Khalid Tabyaoui recevant leur prix au MIT Arab Award

La plateforme Screendy confirmant sa performance productive dans l’écosystème mobile, les co-fondateurs vont alors prendre la décision de changer radicalement leur business model : Utilisée initialement en interne pour développer des applications pour ses clients, elle devient gratuite et Open Source pour la communauté mondiale des développeurs.

La première version exploitable commercialement est présentée alors à la TechCrunch Disrupt 2015 l’une plus prestigieuses conférences pour startups au monde.

Screensy_TCD

« Disrupting usage by technology »

Pour amorcer ce changement stratégique, Mehdi Alaoui est conforté par un environnement très favorable.

«  On ne peut pas continuer à développer des applications mobiles de la même manière qu’avant : c’est trop couteux en temps et en argent alors que la demande est en train d’exploser avec le développement exponentiel des smartphones »

En effet, selon de nombreux cabinets d’analyse reconnus dont le très sérieux Gartner, etc.), il n’ y’a sur le marché que 3 millions d’experts alors la demande est 5 fois plus grande.

Sachant qu’il existe dans le monde environ 30 millions de développeurs web, dont une bonne partie aimeraient bien passer au développement mobile, et que les plateformes existantes comme Appcelerator, Xamarin, Phone Gap n’offrent que des solutions hybrides difficiles à utiliser et à exploiter pour le mobile, l’idée de proposer une plateforme intégrée et suffisamment performante pour créer des applis mobiles fut donc très bien accueillie.

Pas besoin de formation ou de compétence spéciale. L’utilisation intuitive et pratique de Screendy permet de créer, rapidement et sans une ligne de code,  une application 100% native et sur mesure.

Home_Slide_img_1_720
Une fois créée, l’application peut être déployée en une seule fois sur l’ensemble des systèmes d’exploitation (Android, IOS, Windows Phone, etc.)

Cela représente une diminution drastique des coûts de développement et un gain énorme en productivité. Selon de nombreux observateurs, la plateforme Screendy de Mehdi Alaoui a le potentiel de provoquer une véritable rupture technologique dans le monde du développement mobile…

Pour avoir une idée du gain de temps réalisé avec un développement sur la plateforme Screendy il suffit de comparer par exemple le temps qu’il faut pour créer et déployer une application de news sur les 3 OS majeurs sur mobile (android, IOS, Windows phone) : il faut en moyenne 1 mois et 3 développeurs à plein temps sur les plateformes concurrentes alors qu’avec Screendy, il ne faut pas plus que quelques heures !!!

Devant de telles performances, l’équipe de Screendy initialement composée de 30 personnes n’a plus besoin aujourd’hui que de 14 personnes pour continuer à offrir les mêmes services à ses clients.

La Screendy Team
La Screendy Team

Le business model est aujourd’hui bien rodé:

« Tout développeur voulant créer son application mobile peut désormais utiliser gratuitement la plateforme. Screendy se charge de son introduction et son déploiement dans les systèmes d’exploitation mobiles les plus importants moyennant une rémunération défiant toute concurrence. »

A peine 2 mois après son lancement et sans avoir effectué aucune campagne marketing de grande envergure, Screendy compte déjà plus de 2500 inscrits avec une moyenne de 300 utilisateurs/jour.

Screendy a déjà reçu un MIT Award et a été séléctionné par la Harvard University pour venir pitcher au Harvard Arab Weekend comme l’une des 10 startups les plus innovantes.

Récemment, Taoufik El Jamali, un spécialiste du « Growth Hacking«  de la Silicon Valley, a rejoint l’équipe de Screendy en tant que conseiller stratégique pour aider à faire connaître la plateforme mondialement.

The World is yours !

Il faut dire que le marché des applications mobiles à conquérir est énorme et il concerne tous les secteurs de l’économie : Selon plusieurs analystes réputés, il est estimé à plus de 100 milliards de dollars avec une croissance prévue de 150% par année !

La croissance exponentielle du marché du développement des applications mobiles
La croissance exponentielle du marché du développement des applications mobiles

L’objectif  de Screendy pour 2016 ? 500 à 800 000 utilisateurs dépendamment des capacités financières de la jeune startup.

Pour pouvoir répondre à cette demande énorme, le Cloud Azur a été choisi pour  bénéficier de serveurs fiables et pour anticiper les gros besoins de data.

Les plus gros marché sont les USA (marché des mobiles déjà mûr), le Moyen-Orient (plus gros potentiel de développement) et le Maroc qui affiche un potentiel énorme lui aussi.

Les clients visés par Screendy sont les développeurs freelancers (estimés à 30 millions de personnes) qui qui veulent gagner en productivité pour répondre à plus de demandes clients. Les grandes entreprises et les gouvernements qui sont tous en train de réaliser leur transformation digitale.

La Screendy Cup pour encourager les développeurs marocains

Lorsque Jamal Benhammou du Softcentre contacte Mehdi Alaoui pour lui proposer d’organiser une compétition autour de la voiture connectée, l’idée est vite acceptée car cela va permettre aux développeurs marocains de tester et de découvrir les fonctionnalités de la plateforme Screendy tout en encourageant l’émergence d’un écosystème autour de la voiture connectée !

Affiche de la ScreendyCup.
Affiche de la ScreendyCup.

La compétition vient d’ailleurs à peine de commencer que déjà deux applications ont été proposées: « Where is my car », une appli réalisée par un jeune étudiant de 21 ans, Zakaria Sassioui, de la faculté de sciences de Ben msik (master en système d’information géographique) qui permet de facilement « tracker » sa voiture et « SOS Santé » une appli crée par Khalid Machchate, étudiant à l’ENSIAS, qui permet aux services de secours et de santé de répondre rapidement et efficacement aux victimes d’accidents graves de voiture.

Zakaria Moussioui et Hicham
La ScreendyCup a fait émerger de nouveaux développeurs d’applications pour La Moroccan Connected Car : Zakaria Sassioui et Khalid Machchate, en compagnie de Mehdi Alaoui, lors du Devoxx Maroc 2015.

Coaching et Mentoring

En parallèle, Mehdi se rend volontiers disponible en tant que mentor et coach pour encourager les jeunes développeurs marocains à faire émerger leurs idées et à les concrétiser en business viable.

Interrogé sur les conseils qu’il a l‘habitude de donner aux jeunes qui veulent lancer leur startup, il répond par une anecdote qu’il a souvent l’habitude d’évoquer avec son associé et ami Khalid Tabyaoui :

«Pas besoin d’attendre que le produit soit aussi performant que celui de google pour le sortir !!!»

Selon lui, les jeunes marocains sont trop exigeants avec eux même et attendent toujours de sortir le meilleur produit dès sa sortie.

Une approche plus adaptée, face à un monde qui bouge de plus en plus vite, serait plutôt de sortir une première version, même si elle n’est pas complètement aboutie, et de la tester sur le marché. Cela permettra de bénéficier de l’expérience des utilisateurs pour la corriger et l’améliorer par la suite si nécessaire…

Venant de la part de l’un des meilleurs connaisseurs du marché mobile mondial, ces conseils devraient être suivis assidument par les jeunes startuppeurs qui veulent se donner une chance de réussir…

Omar Amrani.

Chroniques du Futur sur Facebook