Politique

Parlement européen : Bourita confiant malgré la montée des eurosceptiques

le 9 juin 2019


Le Maroc voit dans le prochain parlement européen plus d’opportunités que de défis pour sa relation avec l’Union européenne (UE), a affirmé, samedi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita. La France, l’Espagne, l’Allemagne et plusieurs autres pays européens ont toujours été en faveur de la consolidation de l’agenda bilatéral et du renforcement des interactions entre le Maroc et l’UE, en raison du voisinage et des enjeux partagés, a souligné M. Bourita lors d’un point de presse conjoint, tenu à l’issue de ses entretiens avec le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Yves le Drian.

Le Maroc part de l’idée qu’il respecte les choix des citoyens européens, a souligné le ministre, ajoutant qu’au lieu de commenter des élections tenues dans plusieurs pays européens et les résultats auxquels elles ont abouti, le Royaume prépare un plan d’action pour agir et interagir avec cette institution européenne importante pour le renforcement de la relation particulière Maroc-UE.

M. Bourita a souligné, dans ce cadre, que des concertations ont déjà eu lieu avec les ambassadeurs du Maroc dans plusieurs pays de l’UE après ces échéances et que beaucoup de familles politiques européennes, qui ont toujours milité pour le renforcement des relations entre le Maroc et l’UE, ont eu des scores assez importants et auront un rôle au sein du prochain parlement.

LNT avec MAP