International

Les News d’Afrique de la semaine du 28 au 3 février 2019

le 1 février 2019


La digitalisation de la finance menace d’élargir le fossé entre zones urbaines et rurales

La transformation numérique et la montée en puissance des Fintech offrent à l’Afrique une formidable opportunité de vaincre la pauvreté, mais selon les choix qui seront faits, elles peuvent aussi remettre en cause des années de progrés réalisés par les institutions traditionnelles en matière d’inclusion financière et sociale, estime Graham Wright, Directeur général de MicroSave Consulting : « Nos décisions détermineront maintenant si nous créons une fracture numérique entre les plus riches et les pauvres – ou si nous créons des économies et des sociétés vraiment inclusives » estime-t-il.

CFAO Retail se lance dans le hard-discount en Afrique

Si l’ambition originelle de CFAO Retail reposait sur une expansion tous azimuts en Afrique, aujourd’hui le temps est à la rationalisation des objectifs. En effet, 8 pays avaient été identifiés pour accueillir les magasins Carrefour sur le continent en 2013 (Nigéria, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Congo, République démocratique du Congo et Sénégal, Gabon) pour une centaine d’ouverture de magasins en 10 ans.

Pétrole : Bonne année 2018 pour l’Afrique

Selon le cabinet norvégien de consultation Rystad Energy, 2018 a été la meilleure année pour l’exploration du pétrole et du gaz depuis 2014, date du début de la faiblesse des cours mondiaux du pétrole. En termes de dépenses, les explorateurs ont injecté plus dans la recherche que sur les quatre années précédentes. Ceci, notamment grâce à une légère amélioration du prix du baril. En Afrique, cela a favorisé de nouvelles découvertes et permis d’envisager des perspectives positives pour l’avenir.

Andela lève 100 millions $ pour former près de 10 000 développeurs en Afrique

Andela, une start-up américaine qui forme des développeurs de logiciels en Afrique et les met en relation avec des employeurs à l’international, a mobilisé un financement record de 100 millions $ auprès d’un consortium d’investisseurs.

Télécoms : Libon, l’application qui révolutionne les appels des diasporas africaines

Depuis un smartphone, via une simple application rechargeable, appeler les lignes téléphoniques fixes et mobiles vers 140 pays à travers le monde dont une trentaine en Afrique. Particularité : seul le temps de parole est facturé. Précision de taille que tient à apporter Julien Hodara, 44 ans, CEO de Libon, la startup qui gère l’application éponyme.

Oumar Bâ, directeur général de Continental Ré zone CIMA

Le sénégalais Oumar Bâ dirigera la nouvelle filiale Continental Ré à Douala (Cameroun) et, à ce poste, aura en charge la stratégie du groupe pour la zone CIMA. “Nous comptons sur Oumar pour développer les activités de réassurance de Continental Re dans la Région Francophone”, a laissé entendre Dr Oyetunji, président du groupe.

Burkina Faso : Le secteur du marketing se réunit à Ouagadougou

Africa marketing Forum (AMF) a tenu sa 1re édition, samedi, à Ouagadougou, sous le thème « La place du marketing dans les organisations africaines: enjeux et perspectives ». Selon le Comité organisateur, l’AMF a été une occasion de présenter, échanger et de promouvoir les meilleures pratiques de marketing afin d’améliorer les performances des organisations africaines sur les marchés africain et mondial. Le Forum a réuni des chercheurs, professeurs et apprenants du domaine et bien d’autres, dans le but de faire connaître le marketing, ainsi que les organisations africaines.

Côte d’ivoire : 2 milliards d’euros pour le secteur de l’eau

Le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba, a promis, jeudi, qu’un montant de 1.320 milliards de francs CFA sera investi dans le secteur de l’eau d’ici à 2020. « A la création du ministère de l’Hydraulique, le président de la République, à travers le Conseil présidentiel, a donné son accord pour que 1320 milliards de francs CFA puissent être investis dans le secteur de l’eau, en vue de relever les différents défis », a déclaré M. Laurent. Il a rassuré la population ivoirienne que tout sera mis en œuvre pour que, dans un délai d’un à deux ans, « tous les problèmes de l’eau potable trouvent des solutions idoines qui s’imposent ».

Côte d’ivoire : Du nouveau dans l’accompagnement des PME

L’Agence Côte d’Ivoire PME et la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) entendent accompagner les petites et moyennes entreprises (PME) à fort potentiel dans la recherche de financements adaptés à leurs besoins, à travers la formalisation d’un protocole d’accord signé lundi au cabinet du Secrétariat d’Etat chargé de la Promotion des PME. Le Secrétaire d’Etat, Félix Anoblé, a salué l’opportunité qu’offre la BRVM aux PME, à travers son troisième compartiment, d’accéder à des fonds propres indispensables pour leur développement, en facilitant leur cotation à la Bourse, rapporte une note d’information de l’Agence CI PME. Pour le directeur général de l’Agence CI PME, Salimou Bamba, la signature de cet accord répond au besoin de repenser la nature de l’accompagnement qui doit être apporté aux PME.

Ethiopie : L’aéroport d’Addis-Abeba s’offre un cinq étoiles

Un complexe hôtelier (5 étoiles) réalisé par le groupe «Ethiopian Airlines» vient d’être inauguré non loin de l’aéroport international de Bole de la capitale Addis-Abeba, pour un investissement de 65 millions dollars us. Inauguré dimanche par le Premier ministre Abiy Ahmed, ce complexe hôtelier, érigé sur 40.000 mètres carrés, compte 373 chambres, dont 27 suites de luxe, quatre restaurants et une salle de conférence et de réception pouvant accueillir à la fois quelque 2 000 personnes.  En plus de promouvoir le tourisme éthiopien, l’hôtel accueillera également les passagers lors de transits, d’escales ou de retards techniques, selon « Ethiopian Airlines ».

Gabon : Appel à épurer la dette de l’Etat aux entreprises

Les entreprises gabonaises ont reçu du gouvernement, dans le cadre du Club de Libreville, la somme de 191 milliards FCFA en 2018, a affirmé Hugues Mbadinga, directeur général de la dette. La dette due aux entreprises locales d’un montant de 310 milliards FCFA doit être apurée dans le cadre du Club de Libreville dans un délai de 74 mois. « Chaque fois que l’Etat paie ce montant, c’est une injection importante de ressources financières au profit du secteur privé. Et cela nous a permis d’aborder la notion de confiance qui doit désormais prévaloir.. », a-t-il expliqué à la presse.

 

Ghana : La banque centrale baisse son taux directeur

La banque centrale du Ghana (BoG) a baissé le principal taux directeur à 16%, expliquant cette décision par le repli de l’inflation qui est désormais projetée à 8,5%. Un élément important de la décision de baisser le principal taux directeur semble être la volonté de réduire les coûts d’endettement sur le marché local des capitaux, au regard de la détérioration des conditions sur le marché international. La banque centrale explique en effet que les conditions du crédit se sont renforcées en interne, avec des banques et autres investisseurs qui exigent des rendements plus élevés aussi bien sur les obligations de court terme ou de moyen terme.

Guinée : La BAD accorde 11 millions de dollars de financement

Le Bureau national de la Banque africaine de développement en Guinée (COGN) et le ministère guinéen du Plan et du développement économique ont procédé à la signature de deux protocoles d’accord, l’un de don et l’autre de prêt, vendredi 18 janvier 2019, au Petit palais, sur la presqu’île de Kaloum à Conakry.

Kenya : Les importations de sucre en chute libre

Les importations de sucre au Kenya ont baissé de 71% au cours l’année 2018, indique un rapport du Directoire kényan du sucre, relayé par la presse locale. Les achats de l’édulcorant sont passés de 989.619 tonnes en 2017 à 284.169 tonnes en 2018, précise le Directoire. Cette situation tient notamment au rétablissement des tarifs douaniers avec une taxe de 25% frappant les arrivées de sucre depuis le marché du COMESA et un prélèvement de 100% touchant celles provenant d’autres pays non membres du bloc régional. Alors que les importations ont ralenti, la branche de la production a repris le chemin de la croissance avec un stock de 491.097 tonnes en 2018 contre 376.111 tonnes, un an plus tôt.

 

Kenya : La banque centrale maintient son taux directeur

La Banque centrale kényane a annoncé, lundi, le maintien de son principal taux directeur à 9%, rapporte des médias locaux. Cette décision aurait été motivée par une inflation située dans les limites prévues par l’institution. Le mois dernier, le taux d’inflation s’était établi à 5,7%, soit dans les limites de 2,5% à 7,5% prévues par le comité de politique monétaire de la Banque centrale kényane.

Transparence des industries extractives : le Niger veut réintégrer les normes ITIE

Après s’être retiré en octobre 2017 protestant contre sa suspension, le Niger pourrait dans les jours à venir, effectuer une réintégration dans les normes de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE). Selon le premier ministre nigérien, Brigi Rafini, le pays a réglé ses différends avec l’institution et est prêt pour un nouveau départ.

Niger : Les investisseurs étrangers ont retiré 2,1 milliards $ de la Bourse de Lagos en 2018

Les investisseurs étrangers ont cédé des titres financiers sur le Nigerian Stock Exchange (NSE) pour un montant global de 642,65 milliards de nairas (2,1 milliards de dollars) en 2018, ce qui représente une augmentation de 48% par rapport à 2017, selon des données publiées le 22 janvier.

Nigéria: l’encours des prêts bancaires à l’économie devrait ralentir sa croissance

Des analystes de la filiale au Nigéria du groupe bancaire sud-africain Rand Merchant Bank (RMB) prédisent une faible croissance des prêts à l’économie au cours de cette année 2019. La valeur des avances faites par le secteur bancaire devrait progresser de seulement 5%, apprend-on de leurs conclusions rapportées par des médias nigérians.

Ouganda : La taxe sur les réseaux sociaux plombe l’utilisation d’Internet

La taxe sur les réseaux sociaux, introduite par le gouvernement ougandais en juillet 2018, a fait reculer de 15,62% le nombre d’utilisateurs d’Internet dans le pays. Selon les dernières statistiques de la Commission des communications d’Ouganda (UCC), le nombre d’internautes qui était de 16 millions d’individus au mois de juillet 2018 a reculé à 13,5 millions, en septembre 2018. Selon la presse locale, ce recul a engendré une perte de 1,7 milliard de shillings (462.048 USD) des prévisions fiscales du gouvernement ougandais.

UEMOA : Le Sénégal satisfait du rythme des réformes

Le Sénégal peut se prévaloir d’un taux satisfaisant de mise en œuvre des réformes de l’Union économique et monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), à hauteur de 76% en 2018 contre 71% en 2017, a déclaré mardi à Dakar le président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA), Abdallah Boureima. « Je puis vous annoncer qu’à l’issue de l’évaluation en 2018, le Sénégal affiche une mise en œuvre des réformes de l’UEMOA à hauteur de 76% contre 71% en 2017, soit une progression de 5 points », a souligné M. Boureima lors de la cérémonie de présentation des résultats de la quatrième édition de la revue annuelle des réformes politiques, projets et programmes de l’UEMOA.

Sénégal : Année au vert pour les douanes

Le directeur général des douanes sénégalaises, Oumar Diallo, s’est félicité lundi à Dakar des résultats atteints par ses services en 2018, les recettes douanières ayant progressé de 32 milliards de francs CFA au cours de l’année écoulée en comparaison de 2017, pour un montant total de 681 milliards 43 millions de francs CFA. Les recettes douanières mobilisées en 2018 se chiffrent à 681 milliards 43 millions de francs CFA, soit un taux de couverture de « l’objectif révisé » de l’ordre de 95,85%, a souligné le directeur général des douanes, à l’occasion de la Journée internationale de la douane, célébrée sous le thème « Des frontières SMART pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement sans entrave des personnes et des marchandises ».