M. Saaïd Amzazi se présente devant la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la chambre des représentants

Société

MEN : Des initiatives pour « satisfaire » les revendications de l’administration pédagogique

le 11 septembre 2020


 Le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé avoir pris des initiatives d’ordre organique et juridique, afin de satisfaire le dossier revendicatif du corps de l’administration pédagogique.

Dans le but d’améliorer la situation du corps de l’administration pédagogique, toutes les mesures nécessaires ont été engagées pour satisfaire le dossier revendicatif de cette catégorie, en concertation totale avec les syndicats les plus représentatifs de l’enseignement, assure, jeudi, le ministère dans un communiqué.

Il a, ainsi, pris des initiatives d’ordre organique et juridique avec les départements gouvernementaux concernés, afin de clore définitivement ce dossier, que ce soit pour le personnel exerçant les fonctions de l’administration pédagogique par attribution ou pour les lauréats du cycle de l’administration pédagogique, précise la même source.

Le ministère souligne, à cet égard, que les nouveautés juridiques relatives au dossier des administrateurs pédagogiques consistent en l’adoption d’un système de formation en deux ans au lieu d’un an, pour le cycle d’administration pédagogique, notant que cette formation sera sanctionnée par un diplôme d’administrateur pédagogique de premier grade, tout en mettant en extinction le cadre d' »administrateur pédagogique de 2-ème grade » et en se contentant de deux grades seulement (premier grade et grade principal).

Ces nouveautés concernent, de même, la désignation d’un cadre d' »administrateur pédagogique de premier grade » parmi les détenteurs du diplôme susmentionné, délivré par les Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation, tout en proposant une formule pour intégrer les diplômés de ce cursus depuis 2015, ajoute le communiqué.

Il s’agit, également, de remédier à la situation des lauréats du cycle de l’administration pédagogique en 2015, par le paiement des redevances dues à l’exercice des fonctions de l’administration pédagogique, et d’accorder deux années d’ancienneté à titre de bonification aux concernés à l’occasion de la modification du cadre, sans pour autant changer d’échelle, outre la régularisation de la situation du personnel exerçant les fonctions de l’administration pédagogique sans suivre une formation au sein du cycle de l’administration pédagogique, par le biais d’un décret ministériel, relève-t-on.

Le ministère a, par ailleurs, mis en avant les efforts consentis par les cadres de l’administration pédagogique et leur implication efficiente en faveur de l’amélioration de la pratique pédagogique et administrative, en particulier en vue d’assurer la rentrée scolaire actuelle (2020-2021), compte tenu des circonstances exceptionnelles marquées par la propagation du coronavirus (Covid-19).

Il a, également, affirmé son engagement à régler ce dossier dans les plus brefs délais, appelant les cadres de l’administration pédagogique dans le département de l’Éducation nationale à veiller à la mise en œuvre des différentes étapes de la rentrée scolaire, conclut le communiqué.

LNT avec MAP