Politique

Immigration clandestine: L’Espagne se félicite du niveau de la coopération avec le Maroc

le 5 novembre 2019


Le président du gouvernement espagnol en fonction, Pedro Sanchez, s’est félicité du niveau de la coopération avec le Maroc qui a permis de réduire de manière notable les arrivées de migrants clandestins sur les côtes espagnoles.

« Nous avons réussi à réduire de plus de 50% le nombre de migrants clandestins arrivés sur nos côtes grâce à la coopération avec nos partenaires, et plus particulièrement avec le Maroc », a souligné, lundi soir, Pedro Sanchez lors d’un débat télévisé qui a réuni les leaders des principaux partis politiques espagnols représentés au Parlement.

Dressant un bilan positif de la gestion de la question migratoire, le haut responsable espagnol a fait observer que son pays préconise une « approche humanitaire, de dialogue et de coopération avec les pays d’origine et de transit comme le Maroc » pour la gestion des flux migratoires.

Dans ce contexte, il a assuré que l’Espagne défend une « migration ordonnée, sûre et régulière ».

Le ministère espagnol de l’Intérieur a fait état, vendredi dernier, d’une réduction de plus de 53% du nombre de migrants clandestins arrivés, par voie maritime, en Espagne entre le 1er janvier et le 30 octobre par rapport à la même période de l’année précédente.

Un total de 22.247 migrants ont gagné de manière illégale les côtes espagnoles à bord d’embarcations de fortune au 30 octobre dernier, contre 47.684 migrants pendant la même période de 2018, soit un recul de 53,3%, a précisé le ministère dans un rapport sur « l’immigration irrégulière janvier-octobre 2019 ».

Lors de cette même période, 1.030 embarcations étaient arrivées sur les côtes espagnoles, contre 1.775 embarcations entre le 1er janvier et le 30 octobre 2018, soit une régression de 42%.

LNT avec Map