Culture

La Fondation Dar Bellarj accueille l’exposition Femme Gravée autour de la tradition du tatouage

le 3 janvier 2018


La Fondation Dar Bellarj poursuit le travail de valorisation des héritages culturels marocains lancé par sa fondatrice Susanna Biedermann, et accueille une nouvelle exposition originale traitant du thème souvent tabou de la tradition du tatouage au Maroc. Avec pour titre « Femme Gravée », l’exposition a été inaugurée à travers un vernissage le 16 décembre 2017, et restera ouverte au public jusqu’au 31 octobre 2018.

Après des expositions sur l’architecture en terre, l’art en plâtre, la broderie du Maroc d’aujourd’hui, Al halqa ou le « Tracé Nomade », Maha Elmadi, Directrice de la Fondation Dar Bellarj, propose cette année d’explorer la tradition du tatouage, un très ancien rite préislamique, principalement associé à la culture amazighe, dont la fonction s’avère tout autant ornementale que prophylactique, identitaire et médicinale.

Bien que proscrite par l’islam, la pratique a longtemps perduré, notamment grâce à sa force symbolique dans le champ du sacré. A l’heure où elle semble de plus en plus menacée, cinq jeunes artistes maghrébins ont travaillé sur ce patrimoine controversé et l’ont interrogé, chacun avec son medium, son approche, son regard, pour lui éviter une amnésie fatale.

Trois d’entre eux sont des artistes déjà reconnus : Moulay Youssef El Kahfai, Noureddine Tilsaghani et Wassim Ghozlani, accompagnés lors de leur résidence de création à Dar Bellarj de deux jeunes lauréats de l’Ecole Supérieure des Art Visuels de Marrakech : Maha Mouidine (graphiste) et Marouane Bahrar (photographe).

Chacun des points de vue de ces artistes s’interpellent et dialoguent dans l’espace de Dar Bellarj, en regard une collection du musée berbère de photographies originales de femmes tatouées, prêté par la Fondation Majorelle, réalisé par Jean Besancenot, au Maroc, au début du XXe siècle.

En complément de l’exposition, des rencontres, des conférences, des ateliers avec des artistes et des artisans, des projections de films en présence des réalisateurs permettent de poursuivre la mission de la fondation Dar Bellarj : valoriser les patrimoines marocains par le regard et le geste d’artistes contemporains.

LNT avec CdP

POUR ALLER PLUS LOIN