Société

Encombrement des hôpitaux : Doukkali fait le bilan de son département

le 30 avril 2019


Le ministre de la Santé, Anas Doukkali a assuré, lundi, que son département a œuvré pour augmenter le nombre de postes affectés aux médecins et aux cadres paramédicaux, en vue d’alléger l’encombrement et la charge qui pèsent sur les hôpitaux et centres de santé. Dans une déclaration à la Radio nationale, M. Doukkali a affirmé que cette année a été marquée par des « records » en terme de médecins recrutés, précisant que le nombre de postes de médecins résidents et internes a été revu à la hausse, ce qui est de nature à alléger la charge sur les hôpitaux et centres de santé.

Le ministre a également souligné que son département s’est engagé à investir quelque 16 MMDH dans 80 projets différents, englobant de nouveaux locaux et centres hospitaliers universitaires.

Il a, également, rappelé que le ministère de tutelle a ouvert un dialogue sectoriel avec les différents syndicats du secteur de la santé, y compris le syndicat indépendant, expliquant que ce dialogue « a été concrétisé dans le cadre de la circulaire portant sur les dialogues national, régional et provincial ».

Sur le plan national, le dialogue est organisé dans le cadre de commissions « examinant un ensemble de questions liées au ministère de la Santé, aux conditions de travail et aux postes créés ».

Concernant les revendications liées à l’amélioration du revenu, M. Doukkali a affirmé que son département est déterminé à poursuivre les discussions avec le ministère des Finances, notamment pour ce qui est de certaines indemnités relatives à la garde obligatoire, dans la perspective d' »aboutir à une solution dans les plus brefs délais ». Pour ce qui est des salaires, il a noté que ce point est inscrit dans le dialogue national.

LNT avec MAP