Tenue de la réunion hebdomadaire du Conseil de Gouvernement

Politique

El Othmani évoque le déconfinement, mais demande de la patience aux Marocains

le 8 mai 2020


Le Maroc serait-il sur la voie de gagner sa bataille contre le Covid-19 ?  Apparemment, la situation est plus au moins maîtrisable. Hier dans une entrevue télévisée, le Chef du Gouvernement Saâd Eddine El Othmani s’est montré très à l’aise dans ses réponses. Se voulant rassurant.

A en croire en effet le patron pjdiste, la stratégie du Maroc adoptée jusqu’à présent face au Covid-19 a abouti. Les signaux positifs sont nombreux. Mais le plus important, selon lui, reste le fait que, d’après les experts marocains, le Maroc, grâce au confinement sanitaire, a réussi à éviter le pire, soit le décès de 200 citoyens par jour. Ce qui est certainement un succès et très important à mettre en avant dans la mesure où après plus d’un mois d’isolement sanitaire, le nombre de décès reste très limité, avec un peu plus de 150 cas, « chose que nous déplorons bien entendu, mais nous avons réussi à maîtriser l’épidémie ». Et de saluer par la même occasion le corps soignant et tous les différents intervenants qui ont fait preuve de forte mobilisation et de professionnalisme dans l’accomplissement dans leur mission de lutte contre le Covid-19.

Pour ce qui est de l’enseignement à distance, le Chef du Gouvernement reste catégorique : « Pas d’année blanche ». Et d’expliquer que jusqu’à présent, l’enseignement à distance s’est montré plus au moins efficace grâce aux efforts déployés par une panoplie d’intervenants de différents horizons, à même de garantir sa continuité et de permettre aux élèves et étudiants marocains d’achever l’année scolaire dans les meilleures conditions. Et M. El Othmani de préciser que 70% des manuels ont été étudiés.

Pour le reste, à savoir la reprise du chemin de l’école, des scénarios sont en train d’être élaborés et dont l’annonce sera faite dans les quelques jours à venir, indique El Othmani. Idem pour les examens du baccalauréat. Et d’ajouter dans le même sens qu’il est important de savoir que des solutions définitives en la matière n’existent pas, aussi bien au Maroc qu’ailleurs. Mais, dit-il, un intérêt particulier est accordé à l’école.

Néanmoins, par rapport au retour physique des élèves aux écoles, question qui taraude sérieusement les parents d’élèves, El Othmani n’a rien dit, ou presque.

Sur un autre registre, économique cette fois-ci, El Othmani se veut sans équivoque : il est aujourd’hui impossible de mesurer l’impact exact du Coronavirus sur l’économie, mais ce qui est sûr, c’est que l’après Covid-19 sera très difficile économiquement : ‘‘La relance économique ne sera pas de tout repos’’, dixit le chef du PJD, « le Gouvernement en est pleinement conscient. Nous préparons des scénarios propres à la reprise en concertation avec les différents milieux économiques’’.

En somme, le Chef du Gouvernement, avec cette entrevue, lance le débat du post-covid-19. Est-ce à dire que le Maroc sera déconfiné comme prévu le 20 mai prochain ? Il nuance : « Nous sommes en face d’un virus qui continue de malmener le monde entier, aujourd’hui dans l’incapacité de trouver le remède idéal à la sortie de cette crise sanitaire ».  C’est pourquoi et malgré les signaux positifs, El Othmani appelle les Marocains à patienter davantage en respectant les mesures de l’état de siège sanitaire dans le grand espoir d’être prêts le jour j. Dans tous les cas, le Chef de Gouvernement présentera le 18 mai prochain au Parlement le Plan de Déconfinement.

Hassan Zaatit