Économie et Finance

Al Akhdar Bank, la banque participative du Crédit Agricole

par A. Loudni | le 17 octobre 2017


Le paysage bancaire marocain se dote d’une nouvelle banque participative, Al Akhdar Bank, qui devrait commencer officiellement son activité en novembre 2017.

Fruit d’un partenariat entre le Groupe Crédit Agricole du Maroc et la Société Islamique pour le Développement du Secteur Privé (ICD), avec respectivement 51% et 49% du capital, la banque propose une gamme de produits destinés à tous les segments de clients, particuliers, agriculteurs, professionnels et entreprises.

« C’est un partenariat logique entre deux institutions que beaucoup réunit puisque les deux groupes bancaires œuvrent pour le développement économique et social dans leurs périmètres respectifs» a souligné M. Fouad Haraz, directeur général d’Al Akhdar Bank, lors de la conférence de lancement organisée lundi 16 octobre à Casablanca.

Filiale du groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), l’ICD, avec ses 4 milliards de dollars de capital, a pour objectif de promouvoir le secteur privé en utilisant uniquement les outils de la finance participative.

« C’est un groupe qui, depuis plus de 40 ans, développe la finance participative dans l’ensemble de ses 49 pays membres en améliorant l’accès aux services financiers de base. Notre partenariat avec le Crédit Agricole est un partenariat durable. Nous ne cherchons pas à prendre le contrôle de la banque mais au contraire, nous voulons être un catalyseur et soutenir les acteurs locaux qui connaissent mieux que nous le marché», a déclaré Farid Mohammed Masmoudi, directeur de l’administration des investissements directs et des financements à la BID, rappelant également que l’ICD est actionnaire de 12 banques participatives et 11 sociétés de Leasing.

 

Pour sa part, M. Haraz a tenu à préciser qu’au-delà de l’apport financier, chacun des 2 partenaires apporte un plus. « Le Crédit Agricole contribue par son expérience du marché marocain et sa capacité à mobiliser les ressources humaines, les réseaux de distribution, son expertise dans les projets agricoles… L’ICD, apporte toute son expérience accumulée dans le lancement des banques islamiques dans différentes régions du monde », a-t-il souligné.

 

La nouvelle banque ouvrira, dans un premier temps, quatre agences à Casablanca, Rabat, Berkane et Benslimane, avec pour objectif de finir l’année en cours avec 8 agences et atteindre 21 agences en fin 2018.

Il est à noter qu’Al Akhdar Bank dispose d’un Conseil d’Administration composé de 8 membres, représentant le CAM, ICD et des administrateurs indépendants. Elle dispose également de trois comités émanant du conseil à savoir le comité d’audit, le comité des risques et le comité de nomination et de rémunération.

A. Loudni