Tech

La 4ème campagne contre la cybercriminalité est lancée

le 14 février 2017


La 4è édition de la Campagne nationale de lutte contre la cybercriminalité a été lancée, lundi à Rabat, sous le signe « Les bonnes pratiques de cyber-sécurité et la conformité sont les clés de la lutte contre la cybercriminalité ».

Initiée par le Centre marocain de recherches polytechniques et d’innovation (CMRPI), sous l’égide du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, cette campagne prévoit un programme riche étalé tout au long de l’année, avec comme objectif, notamment, de mettre à niveau les compétences techniques et managériales des responsables de l’organisation et de la sécurité des systèmes d’information et les mettre au courant des derniers vecteurs et facettes de la cybercriminalité, ainsi qu’au référentiel pour faire face à ce phénomène.

Cette campagne vise également à offrir une plateforme de rencontre et d’échange entre les institutions, les professionnels, les experts et les académiciens en matière de stratégies de sécurité des systèmes d’information, ainsi que sur les aspects technique, juridique et organisationnel de la cybercriminalité, à s’approcher davantage des enfants, cible la plus vulnérable à la cybercriminalité, afin de les sensibiliser, moyennant un langage adapté et des moyens numériques, aux meilleures pratiques de cyber-sécurité, et à promouvoir l’innovation en matière de sensibilisation virtuelle, dans les réseaux et médias sociaux.

A cette fin, plusieurs activités sont prévues, dont des ateliers et séminaires de formation en cyber-sécurité et en lutte contre la cybercriminalité à Kénitra, ayant trait au « Management et politique proactive de la cyber-sécurité (21-23 février), « Analyse en profondeur des nouveaux vecteurs de la cybercriminalité » (28 février-2 mars) et « Gestion d’incidents et de crise de cyber-attaque de grande ampleur » (7-9 mars).

Cette année verra, également, l’organisation de la première édition du colloque national de cyber-sécurité et de protection des données numériques (14 septembre à Kénitra) et de la première édition du forum euro-africain de cyber-confiance et cybercriminalité (25-28 octobre à Rabat), en plus du lancement d’études scientifiques sur les risques cybercriminels dans les entreprises et chez les enfants au Maroc, d’une caravane de sensibilisation des jeunes et des enfants dans les établissements scolaires (avril-juin) et du prix national de jeunes sensibilisateurs via les médias sociaux (14 septembre).

A ce propos, M. Hassan Mharzi, membre du comité d’organisation, a expliqué à la MAP que le plan d’action de cette quatrième édition est articulé autour de trois volets, à savoir la sensibilisation, la formation et l’accompagnement.

Ainsi, au menu de cette campagne figurent, entre autres, « plusieurs ateliers de formation et des actions d’accompagnement visant les jeunes, au moyen d’un guide qu’on a préparé et qu’on va distribuer dans les écoles », a souligné M. Mharzi en marge de la cérémonie de lancement de cette campagne.

Le programme prévoit également un Village de maîtrise du risque numérique et cyber-confiance au cours du salon-congrès Préventica à Casablanca (11-13 avril). Cette activité, visant à sensibiliser les établissements publics et les entreprises marocaines aux dangers de la cybercriminalité, a d’ailleurs fait l’objet d’une convention de partenariat cadre entre le CMRPI et Préventica, signé en marge de la cérémonie de lancement de cette campagne.

« Cette convention s’inscrit dans la promotion de cette campagne nationale », indique le président du CMRPI, Youssef Bentaleb, précisant que les deux parties vont travailler ensemble pour diffuser le message véhiculé par la campagne au maximum d’entreprises réunies au salon Préventica.

Revenant sur les objectifs escomptés, M. Bentaleb a souligné qu’il s’agit de sensibiliser les différentes catégories de la société marocaine aux dangers de la cybercriminalité, à travers un plan d’action ciblant les entreprises, les établissements et les citoyens, en mettant en avant les nouveaux vecteurs d’attaque et les bonnes pratiques à adopter pour être à l’abri de ce fléau.

La sensibilisation à grande échelle a, d’ailleurs, été le mot d’ordre des partenaires de cette campagne, qui ont souligné, lors de la cérémonie de lancement, l’importance de ce volet comme pierre angulaire de la lutte contre la cybercriminalité.

Les intervenants, représentant notamment le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, la Direction générale de la Sûreté nationale, la Confédération générale des entreprises du Maroc et l’Association des utilisateurs des systèmes informatiques au Maroc, ont été unanimes à considérer que l’élément humain étant le maillon faible de la lutte contre ce fléaux, il est impératif de multiplier les actions de formation et de sensibilisation afin de compléter le travail accompli aux niveaux juridique, institutionnel et technique.

Ils ont également mis en relief les avancées réalisées au Maroc en matière de sécurisation des services électroniques, de renforcement du dispositif juridique de protection des données à caractère privé et du consommateur, d’immunisation des systèmes informatiques des différents départements et institutions et de lutte contre les cybercriminels, insistant sur l’importance de la coopération internationale devant ce phénomène qui transcende les frontières et détourne des prouesses technologiques à des fins illégales.

LNT avec Map