Culture

Un Marocain parmi les lauréats du prestigieux concours d’architecture AC-CA

le 17 mars 2016


Les gagnants du concours international d’architecture AC-CA pour la création d’une école des arts du cirque à Moscou sont désormais connus, il s’agit cette année du binôme formé par Malik Lemseffer et Edouard Bettencourt. Les deux architectes ont remporté le concours avec une mention honorable de la part du jury. Leur proposition figure ainsi dans un corpus de projets lauréats présentant une grande variété d’idées et de langages architecturaux audacieux.

Résumé du projet : « Circus Heterotopius », une école des Arts du cirque à Moscou

Le projet d’école du cirque moderne a pour ambition de renouveler l’image du cirque traditionnel. Il s’agit désormais de combiner plusieurs genres artistiques et les faire cohabiter dans un même espace à un moment donné. La magie du lieu et de la représentation permet de rassembler ces divers univers À ce sujet, Michel Foucault parlait d’hétérotopie comme d’une localisation physique de l’utopie.

L’école permet d’aborder ces différents univers à travers différents modes et types d‘apprentissage. L’usager découvre le monde du cirque aussi bien par la transmission du savoir (apprentissage formel) que par l’expérience (apprentissage informel).

Les quatre chapiteaux, agissant comme des signaux dans la ville, définissent quatre zones d’influences : l’ « Experimentation room » (gymnase et salles d’entrainement physique), la « Representative room » (théâtre et salles d’exposition), la « Transmission room » (bibliothèque et salles de classe) et enfin la « Social room » (la rampe spirale et la cafeteria).

Sur la partie supérieure du bâtiment s’organise un parc informel où le spectateur découvre les activités du cirque à travers des micro-installations. Celles-ci sont amovibles et ludiques. Cet espace ouvert au public devient un lieu d’interaction entre les étudiants et les visiteurs, entre les professeurs et les curieux.

Les circulations libres du projet permettent aux étudiants de se créer leur propre parcours à travers les différents programmes. Les transparences du bâtiment permettent des jeux de lumières et d’ambiances.


À propos de Malik Lemseffer

Malik Lemseffer quitte le Maroc à ses 18 ans après l’obtention de son baccalauréat pour poursuivre ses études en France. Très tôt passionné par le dessin et l’architecture, il intègre l’Ecole Spéciale d’Architecture de Paris en 2007.

Intéressé depuis toujours par l’Amérique du Sud, il choisit le Pérou en 2010 pour une année d’échange universitaire a la PUCP de Lima ; Avant de s’envoler pour Rio de Janeiro en 2012 pour un stage de 8 mois. Ces différentes expérience ainsi que ses nombreux voyages l’on forgé et profondément impacté sa vision de l’architecture. C’est d’ailleurs suite à son séjour brésilien qu’il décide de consacrer son mémoire de fin d’étude ainsi que son diplôme sur « la fracture urbaine et sociale dans les villes émergentes » avec les favelas de la zone Sud de Rio de Janeiro en étude de cas (Diplôme obtenu avec la mention Félicitation du Jury).

Après avoir travaillé dans plusieurs agences en France et à l’étranger (Studio H à Lima, Campo Aud à Rio de Janeiro, Antonio Virga et Chartier -Corbasson à Paris). Il intègre la célèbre agence française AS Architecture-Studio (Institut du monde Arabe à Paris, Parlement européen à Strasbourg, grand théâtre de Bahreïn, CHU de Tanger) ou il y travaille depuis maintenant près de deux ans.

À propos d’Edouard Bettencourt

Edouard Bettencourt commence par suivre une formation artistique à l’Union Centrale des Arts décoratifs de Paris, pendant près de 10 ans, avant d’intégrer en 2009 l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville.

Il part en échange en 2012 à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro, où il travaille sur des projets d’architecture liés à l’insertion des favelas dans la ville. Cette expérience nourrit son sujet de mémoire de fin d‘étude, consacré aux « mutations urbaines et sociales des favelas de la zone sud de Rio de Janeiro » (Mention recherche). Il obtient son diplôme en juillet 2014 (projet encadré par l’Atelier International du Grand Paris, reçu avec la première mention).

En parallèle de ses études, il travaille dans plusieurs agences d’architecture à Paris (NWA / Nelson Wilmotte Architecte, DATA Architectes), Rio de Janeiro (PROARQU / Laboratoire d’architecture et d’urbanisme) et Londres (Spencer Fung Architects, Serie Architects) où il est établi depuis deux ans.

C’est à Rio de Janeiro que Malik Lemseffer et Edouard Bettencourt se rencontrent, l’un en stage, l’autre en échange. Ils se découvrent de nombreux points en commun ainsi qu’une sensibilité architecturale proche, ceci les amène à travailler ensemble sur plusieurs projets tels que des études perspectives sur le thème des favelas de Rio de Janeiro (2012-13), la réhabilitation d’une Villa à Casablanca (2014) ainsi que sur divers concours.

Ils reçoivent la mention honorable du jury plus récemment (mars 2016) au concours international AC-CA pour leur proposition d’une école des arts du cirque à Moscou.

LNT avec Cdp