Sport

La Tribune du Nas : Braquage à l’anglaise

le 8 novembre 2018


Lieu du crime : Juventus Stadium

Victime : Une vieille dame

Victimes collatérales : Les 41 507 amis de la vieille dame,  spectateurs restés inertes

Accoutrement de la victime : Jupe blanche et fourrure en peau de zèbre, roulant en Jeep… une dame fortunée

Suspects : Un gang anglais, surnommé «  les Reds Devils »

Lieu d’habitation des suspects : Aperçus dans la banlieue chic de Manchester…

Protagonistes du braquage : un petit espagnol nommé Juan qui a asséné un coup… de pied qui a assommé la victime

Chef de Gang : Un Portugais chevronné, se nommant « the Special one »

Caractéristique du chef de gang : stratège, puérile, provocateur, très dangereux, lourdement armé de punchlines…

Signature du braquage : Le chef de gang est parti narguer les amis de la vieille dame à la fin du braquage.

Antécédent avec la victime : Il était en couple avec sa pire ennemie, une jeune fille se nommant  «  Inter », qui vit dans les bourgades de Milan… avec qui il a eu 3 enfants en 2010…

Nature du butin : 3 points volés

Ce hold up inattendu, on ne le voyait pas venir, surtout lorsque Cristiano Ronaldo a catapulté le ballon d’une très belle demie volée, il nous a tous prouvé que les tablettes de chocolat il ne faut pas les manger, mais il faut travailler durement pour les avoir…

Ce qu’on va retenir de cette journée de champions League, c’est que Mardi, dans le Groupe A :

Thierry Henry aurait dû rester au chaud du côté de la Belgique, au lieu d’aller s’engouffrer dans un cauchemar Monégasque, défait (0-4) au stade Louis II. On retiendra aussi que Achraf Hakimi est titulaire avec le Borussia Dortmund et qu’il joue à gauche comme avec l’équipe nationale du Maroc, Hervé doit être content…

Dans le Groupe B :

On retiendra les larmes de Malcom, pour son premier but en champions League. Le football c’est aussi çà, des hommes issus de milieux défavorisés, qui réalisent leurs rêves de gosses. Je me rappelle encore d’un match PSG Bordeaux (6-2) au Parc des princes où, le jeune Brésilien a attiré les foudres des dirigeants Bordelais en prenant un Selfie avec son idole Neymar… dans le foot tout va très vite…

Groupe C :

Le groupe de la mort, surtout après le tremblement de terre de Belgrade, où l’étoile rouge a battu les finalistes de la dernière Champions League. Un match héroïque des Serbes.

D’autant plus qu’on a pu assister à un vrai match de Champions League au San Paolo, où Napolitains et Parisiens se sont neutralisés (1-1). Sans un Gianluigi Buffon stratosphérique, les hommes de Thomas Tuchel seraient revenus bredouille de leur périple italien. Par contre, « J’en Neymar » du numéro 10 Parisien, s’entête à multiplier des dribbles impossibles, contrairement à Kylina Mbappé qui devient d’une efficacité chirurgicale.

Groupe D :

La confrontation entre le club de Hamza Mendyl & Amine Harit face au Galatasaray de Younes Belhanda a tourné à l’avantage des « Allemands », les turcs et Younes quant à eux, ne sont bons qu’à la bagarre…

Mercredi, Groupe E :

Les munichois caracolent en tête, et le meilleur joueur Marocain du moment Hakim Zyech se dirige tout droit vers une qualification pour les 1/8 de finale au printemps prochain. De très bonne augure pour accélérer un transfert dans un top club européen la saison prochaine… Je pense que s’il avait choisi la sélection néerlandaise au détriment de la marocaine, ça aurait été le cas depuis plusieurs saisons…

Groupe F :

City est un rouleau compresseur avec comme chauffeur Pep Guardiola, ils sont et seront favoris pour le titre en mai prochain.

Dans l’autre match, hélas, les Lyonnais ont raté le coche en concédant le match nul à domicile, sachant qu’ils menaient 2-0 et qu’ils étaient en supériorité numérique.

Groupe G :

Le Real Madrid de Santiago Solari s’est refait une santé en allant gagner (0-5) à l’extérieur. J’ai tendance à croire que le discours passe mieux avec l’ancien numéro 21 de la maison blanche, à l’image de Karim Benzema qui a marqué son 200 ème but avec les Merengues, Didier Deschamps l’a félicité, et a annoncé qu’il le convoquerait au prochain rassemblement, vous y avez cru ? C’est une blague…

En parlant d’entraineur, finalement, on se rend compte que Julian Lopetegui aura tout perdu en 3 mois : la Roja et la maison blanche sur une simple erreur de communication. Comme je vous le disais, dans le football tout va très vite…

Nas

POUR ALLER PLUS LOIN