Sport

La Tribune de Nas : We don’t « Caire »…

le 15 avril 2019


Oui, on ne soucie pas du calibre de nos adversaires, car si on veut aller au bout, il faut éliminer les  plus forts, et ce, dès le premier tour… Voyons tout cela…

Dans un premier temps, nous ferons un état des lieux de l’effectif des Lions de l’Atlas ; ensuite nous décortiquerons les 3 matchs de poule… bon si vous pensez aux crevettes, on peut dire désosser les 3 matchs de poule.

Enfin, nous essaierons de se projeter, pour on l’espère tous, remporter cette Coupe d’Afrique qui nous fait tant saliver…

Etat des lieux :

Après le match du Malawi, et de l’Argentine, on y voit plus clair. Hervé Renard va reconduire l’ossature des Lions de l’Atlas qui a fait la Coupe Du Monde en Russie ; en incorporant du sang neuf.  Malheureusement, il faut avoir un gros réservoir de joueurs, car on sait tous par expérience, que plusieurs se blessent en cette fin de saison, et peuvent donc rater la CAN. Le meilleur exemple étant Achraf Hakimi, auteur d’une excellente saison avec le Borrussia Dortmund, mais qui sera peut-être  juste pour être présent en Egypte. Manque de bol, c’est le poste qui nous fait défaut depuis plusieurs années, depuis il faut le dire le légendaire Abdelkrim El Hadrioui.

Les 23 qui devraient être présents sont plus au moins connus. Hervé fait souvent du Didier Deschamps,  c’est à dire convoquer des joueurs sur qui il peut s’appuyer : Benatia, Boussoufa, Belhanda… Il va y rajouter très certainement Oussama El Idrissi, Younes Abdelhamid, et devrait refaire confiance à un excellent Soufiane Boufal. La surprise du chef, selon mes sources, pourrait émaner du côté de Lisbonne… Non pas Abdelkrim El Hadrioui, ancien du Benfica qui va rechausser ses crampons, pour pallier l’absence d’Achraf Hakimi, mais plutôt du joueur actuel du club, Adel Taarabet. Patrick Baumel, un des adjoints d’Hervé Renard, est parti le superviser dernièrement…

Hervé Renard devrait se diriger vers le onze type suivant :

Bounou

Mazraoui     Benatia     Saiss     (Hakimi ?)

Belhanda  Boussoufa  Ahmadi

Ziyech  Amrabat  Boutaib

Si ça ne tenait qu’à moi, j’aurai plutôt mis en place le 4-3-3 suivant :

Bounou

Mazraoui     Benatia    Da Costa    Hakimi

Boussoufa  S. Amrabet   Ziyech

El Idrissi  Alioui  Boufal

Avec cette composition, cela nous permettrait de donner du physique à notre défense avec Da Costa.

Recentrer Ziyech au cœur du jeu, comme le fait l’Ajax, ce qui permet de mettre la « Superstar » du club le plus plaisant en Champions League, dans les meilleures conditions.

Enfin, El idrissi et Boufal peuvent dynamiter n’importe quelle défense en 1 contre 1. Et se priver d’un Rachid Alioui, qui a une qualité de frappe et qui est très bon sur les coups de pieds arrêtés serait une hérésie…

Désossons les 3 matchs de poule :

23/06 à 16h30, à Al Salam Maroc vs Namibie :

On rentre dans le vif du sujet, les 3 points sont impératifs face au « petit poucet » du groupe. Si on ne gagne pas, autant rentrer chez nous.

28/06 à 19h00, à Al Salam, Maroc vs Cote d’ivoire :

Nous sommes la bête noire des Ivoiriens et leur pire cauchemar. La tendance s’est inversée, donc profitons-en pour surfer sur cette vague, on a l’ascendant psychologique sur eux.

 

01/07 à 18h00, à Al Salam, Maroc vs Afrique du Sud :

Fini l’Afrique du Sud de Mark Fish et de Benny Mc Carthy, vainqueur de la Coupe d’Afrique en 1998, nous avons une meilleure équipe qu’eux.

Il faut gagner ses 3 matchs ou au moins finir premier… Pourquoi ?

Que se passe t il après le premier tour ?

Selon le tableau final de la CAF, le premier du Groupe D affrontera le 3 ème du Groupe B, C ou F. Si on suit la logique ça sera un adversaire à notre portée. Ça pourrait être la Guinée, le Bénin ou le Kenya. Par contre le 2ème du Groupe D, toujours selon le tableau de la CAF, rencontrera le premier du Groupe A, qui sans surprise sera l’Egypte. Les choses sont claires et nettes. Il faut finir premier du groupe.

We don’t care about who we meet, mais si on peut éviter le pays hôte dès le second tour, ça ne serait pas une si mauvaise idée…

Nas