Sport

La Tribune de Nas : Des « mlawis » en entrée…

le 24 mars 2019


Je ne faisais pas allusion à l’état de la pelouse, mais je pensais surtout au gros morceau qui nous attend ce mardi 26 Mars à Tanger face à 500 000 € & 500 000 €… Pardon, je m’embrouille dans mon brouillon ; je voulais écrire Messi & co.

Un vrai plat de résistance, une  opposition XXL, je parle de l’adversaire, pas la taille de Gonzalo Higuain, notre adversaire…

C’est d’ailleurs pour cela qu’Hervé  Renard a été très intelligent sur la gestion du groupe. Je m’explique.

Tout d’abord, il a convoqué 33 joueurs pour une large revue d’effectif. Il a convoqué 18 joueurs pour le déplacement de ce vendredi, et laissé 15 joueurs au Maroc pour « chiller ». Parmi ceux-là, il y avait les cadres mondialistes, tels que Mehdi Benatia, Mbrak Boussoufa, Nordin Amrabat…

Sur les 18 joueurs partis au Malawi, il y a eu un savant mélange entre les « cracks » de la Botola : Zakaria Hadraf, le mal éduqué ; Ismael Haddad, le sprinteur ; et surtout la sensation de la saison Abdelkrim Baadi, du Hassania Agadir.

Et les « nouvelles recrues » européennes, à savoir Mehdi Bourabia de Sassuolo et surtout la pépite tant convoitée Oussama Idrissi.

Ça tombe bien, ces deux derniers étaient titulaires, et c’est une excellente pour l’avenir des Lions de l’Atlas. Je m’explique. Nous avons un réel déficit au poste d’arrière-gauche. Hamza Mendyl ne convainc toujours pas, et il faut une alternatif à Achraf Hakimi qui, je vous le rappelle, est droitier. Le petit Baadi arrive à point nommé.

Concernant Oussama Idrissi, avec les prestations en dent de scie de Soufiane Boufal, les virées au casino d’Amine Harit, et l’exil de Nordine Amrabat dans les pays du Golfe …pour le projet sportif, il a une place à prendre.

La prestation de ce joyau des Pays-Bas chipé par le Maroc, est de très bon augure. Il est d’une finesse technique, qui me fait penser à celle de Manuel Rui Costa, les footbologues apprécieront…

En plus de ces deux nouvelles recrues, un joueur que je suis  depuis plusieurs mois en Ligue 1 avec Reims a intégré le groupe. Je parle de Yunis Abdelhamid, fréquemment nommé dans l’équipe type du journal l’Equipe. Il arrive au bon moment, pour prendre petit à petit la relève de Mehdi Benatia, parti au Qatar, pour le projet…sportif. Il a un grand gabarit, parfait pour les joutes africaines, une sorte de Abdesslam Ouaddou, qui a fait de la musculation.

Au-delà du score (0-0), ce sont de très belles satisfactions, auxquelles il faut rajouter Rachid Alioui, dont je suis un fan absolu. Un attaquant de pointe qui a une très bonne qualité de frappe, et surtout très doué pour les coups de pieds arrêtés (2 transversales).

 

Un atout majeur lorsqu’on connaît les équipes Africaines qui jouent en bloc bas et qui nous attendent dans leur surface. En parlant d’attente, tout les observateurs et moi le premier, qui attendons avec impatience le match face à l’Argentine, pour le plat principal, pour voir un extraterrestre à Tanger, et j’espère que la Fédération Royale Marocaine de football, mon ancien employeur, a entendu mon appel, et rendra un vibrant hommage aux victimes néo-zélandaises et à Emiliano Sala.

Salam Alaykoum

Nas

Votre envoyé spécial de Tanger