Sport

La Tribune de Nas : La désespérance de Tunis

le 7 juin 2019


Quel Aid! Il sera gravé dans les mémoires des Marocains et du football mondial. Qui se rappelle ce qui s’est passé l’année dernière ce même  jour de la fête de l’Aid El Fitr ? Peu de monde… Moi si ! J’y étais en plus… C’était le but contre son camp de Bouhaddouz et la cruelle défaite face à l’Iran à Saint-Petersburg… On peut dire là que la roue tourne… Elle n’a pas que tourné, elle a fait un vrai 360 !

Quel retournement de situation ! Invraisemblable, justice est faite. Même si les puristes souhaitaient une victoire du Wydad de Casablanca sur « Tapis Var », c’est une très bonne nouvelle pour les rouges et blancs, et le football marocain.

Rappelons brièvement les faits. Le club Casaoui a perdu la finale de la Champions League Africaine, suite à une contestation, et un refus de continuer le match. En effet, ces derniers ont marqué un but valable refusé par l’arbitre. Les joueurs ont donc demandé de vérifier la validité du but par le biais de la VAR. Il s’est avéré que celle-ci bizarrement, ne fonctionnait plus…

Après la réunion de Paris, la CAF a donc décidé de donner raison à la contestation du Wydad, et justice a été faite.

Le match sera rejoué dans son intégralité, à (0-0) sur un terrain neutre juste après la CAN.

Pourquoi sur un terrain neutre ? Parce que Ahmed Ahmed, qui finalement a bien pris en compte notre lettre «  sur tapis VAR » publié sur LNT, trouve que les conditions ne sont pas remplies pour assurer la sécurité des protagonistes à Tunis.

Même le premier ministre Tunisien, offusqué par ce point, s’en est mêlé et a assuré que «  les forces de sécurité Tunisiennes étaient une référence mondiale ». En plus d’être polyglottes, ils ont fait l’école du rire… Il  a cru qu’il avait à sa disposition la CIA ? Plusieurs vidéos ont montré que deux joueurs du Wydad de Casablanca, à savoir Noussair et Ounajem ont été agressés par cette même « sécurité Tunisienne ». Les supporters ont été pris dans des guet-apens ; et pire encore la presse Marocaine a été pris  à partie dans le stade de « Ratés » pardon je voulais dire…. Le stade de « Radès », je me suis encore embrouillé dans mes fiches…

Donc Monsieur le ministre avec tout le respect qu’on vous doit, je vous invite à trouver d’autres arguments.

Cette finale retour, devra prendre en compte le match aller (1-1), déjà entaché par des erreurs d’arbitrage scandaleuses. D’ailleurs ce qui est incroyable dans cette histoire, c’est que si la CAF reconnaît les erreurs du match aller, et que l’arbitre a été suspendu 6 mois, c’est que le match doit être rejoué aussi. Logique.

Le match se jouera donc juste après la CAN, car les équipes africaines sont déjà rentrées en concentration. 7 joueurs de l’Espérance de Tunis jouent pour l’équipe nationale.

Selon mes sources, il se jouera à Johannesburg, Le Caire ou Doha. Si cela ne dépendait que de moi, je choisirais Paris ou Alger, avec un arbitre francophone, au moins là bas on n’aura pas besoin d’être polyglotte.

P.S : pas besoin d’avoir un comportement puérile, chers amis Tunisiens, on parle football, pas besoin d’aller nous titiller sur d’autres sujets, vus avez bien vu de quoi on est capables…

A bon entendeur…

Nas