Société

Tanger: Anas Doukkali donne le coup d’envoi d’une série de projets de santé

le 1 avril 2019


Le ministre de la Santé, Anas Doukkali, a donné, lundi à Tanger, le coup d’envoi du nouveau service des urgences au Centre hospitalier régional Mohammed V à Tanger, réalisé pour un budget de plus de 26,71 millions de dirhams (MDH), dans l’objectif de rehausser le niveau des interventions médicales dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Ce projet, lancé en présence du wali de la région, Mohamed Mhidia, s’inscrit dans le cadre de l’accélération de la mise en œuvre du programme de réhabilitation des services d’urgence pour la période 2019-2021, qui vise à améliorer la prise en charge des urgences en hospitalisation et pré-hospitalisation.

Composé d’une unité d’accueil et d’orientation, de quatre salles de consultation, de trois salles de soins, d’une salle de décrochage, d’une salle d’observation médicale, une chambre d’isolement et d’une pharmacie, le service des urgences est géré par 37 médecins et 22 infirmières en plus d’un staff technique et administratif. Il est doté de cinq ambulances de type (A) et (B) et d’un hélicoptère médicalisé HéliSMUR.

A noter qu’une enveloppe budgétaire de 3 MDH a été allouée à chacun des services d’urgences des 12 hôpitaux régionaux du Royaume pour l’achat de médicaments, de fournitures médicales, outre la mise à leur disposition de deux ambulances (type A) et le renforcement de leurs ressources humaines en médecins généralistes, et en staff infirmier et technique, a précisé le ministère dans un communiqué.

M. Doukkali a également inauguré le centre médical rural de Hjar Nhal, dont l’objectif est d’améliorer l’offre de soins de santé à la préfecture de Tanger-Assilah, faciliter l’accès de la population rurale aux traitements de qualité et réduire les disparités territoriales.

Réalisé pour un investissement de près de 2,8 MDH, ce centre, géré par un médecin et une infirmière, est composé notamment de deux salles de consultation, de deux salles de soins infirmiers, de trois salles de santé maternelle et infantile et d’une pharmacie.

Le ministre et la délégation l’accompagnant ont, ensuite, donné le coup d’envoi du centre de santé urbain de premier niveau Dahr Kanfoud, mis en place pour un montant de 4,61 MDH dans l’objectif d’améliorer les conditions d’accès aux services de santé de base. Le centre est composé de trois salles de consultations, de deux salles de supervision de la santé de la mère et de l’enfant, d’une salle de soins et d’une pharmacie, et est géré par un médecin et deux infirmières.

Dans une déclaration à la presse, M. Doukkali a souligné que le service des urgences est “doté d’équipements médicaux modernes de troisième niveau, et de ressources humaines suffisantes”, assurant que, outre les médecins généralistes et des infirmiers, “le service est renforcé par 30 médecins internes relevant du Centre hospitalier universitaire”. Le ministre a ajouté que le centre de Dhar Kanfoud “s’inscrit dans le cadre du programme de Tanger Métropole”, notant que le centre de santé de premier niveau, érigé au niveau de la Commune Hjar Nhal “vise à renforcer les services de santé de base”.

M. Doukkali s’est, par ailleurs, rendu au site de construction du Centre hospitalier université (CHU) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, qui a nécessité un investissement de près de 2,33 milliards de dirhams, et dont le niveau d’avancement des travaux a atteint 66%.

LNT avec MAP