Ouverture à Agadir du sommet des acteurs non-étatiques sur le climat (Climate Chance)

Société

Sommet Climate Chance à Agadir, au coeur des enjeux climatiques

par HZ | le 11 septembre 2017


Sous un soleil doux, la capitale du Souss abrite depuis ce lundi jusqu’au mercredi 13 septembre le deuxième sommet “Climate Chance”. Une occasion de plus, après la COP 22 tenue l’année dernière à Marrakech, d’approfondir le débat, trouver les solutions et agir dans l’urgence contre tout ce qui est en mesure de menacer le climat. Cette grande messe des acteurs non-étatiques rassemble une panoplie d’ONG internationales engagées contre le dérèglement climatique. Quelque 3000 participants (membres des coalitions thématiques, élus, associations, ONG, ministres, entreprises…) sont déjà inscrits, indique-t-on, pour participer au Sommet. Avec plus de 80 ateliers de bonnes pratiques qui seront présentés autour d’une quinzaine de thématiques, le sommet propose, en outre, des rencontres de haut niveau sur le Partenariat de Marrakech, devant permettre d’amplifier l’action climatique dans le cadre de l’agenda 2030 pour le développement.

Au menu aussi, une problématique de taille, à savoir le rôle de la société civile de par le monde dans la lutte contre les changements climatiques d’une part, et contre les aléas des agendas politiques et les choix des gouvernements d’autre part.

Du côté des organisateurs, cette deuxième édition de “Climate Chance” se veut une plateforme de rencontres et de mobilisation pour une action collective autour de la mise en œuvre de l’accord de Paris et de la participation des acteurs non-étatiques à la réévaluation des Contributions Nationales (NDC’s).

Durant les trois jours, les participants vont re-débattre des enjeux multiples du changement climatique et l’importance crucial d’agir en vue de minimiser les dégâts et s’adapter aux mutations.

H.Z