International

Shame on you, Mr. Trump !

le 12 janvier 2018


Les citoyens américains ont-ils conscience que leur Président, Donald Trump, est en train de devenir, au fil des jours et, surtout, de ses déclarations, une personne véritablement détestable et méprisable pour la plus grande partie de l’opinion publique mondiale ?

Perçoivent-ils les effets néfastes, terriblement négatifs, que les déclarations successives du locataire de la Maison Blanche entraînent sur l’image de marque des Etats-Unis pour des centaines de millions de personnes et notamment toutes celles qui ne sont ni américaines, ni blanches, ni chrétiennes, dans notre vaste monde ?

Dès les premiers jours de sa présidence et même avant, lorsqu’il était candidat à la succession de Barack Obama, il s’était illustré par des déclarations et des jugements déplacés, à l’emporte-pièce, et ce, nonobstant ses prises de positions farfelues et sa méconnaissance crasse de l’actualité, la géographie, l’histoire et tant d’autres notions qu’un homme cultivé et bien éduqué est censé posséder !

Après avoir tenté de bannir l’entrée du territoire américain à tous les Arabes et tous les Musulmans, cherché à construire un mur de séparation avec le Mexique qui serait financé par ce pays, planifié d’expulser plus de onze millions de travailleurs immigrés qui concourent puissamment à la prospérité de l’Amérique, le voilà qu’il vient d’insulter grossièrement tous les hommes et femmes de couleur de par le monde, en qualifiant notamment des pays africains et Haïti de « pays de merde » !!!

Cette insulte est incroyablement raciste, vulgaire, haineuse, déplacée et inacceptable.

Elle émane d’un individu qui dirige la première puissance mondiale et qui a eu comme prédécesseurs des hommes comme J.F Kennedy, B. Obama, FD. Roosevelt, B. Clinton, T. Jefferson, A. Lincoln et bien d’autres dirigeants éminents.

L’Amérique serait-elle tombée si bas pour accepter un béotien inculte et salace pour Président ?

On ne peut qu’être effaré, stupéfait, interloqué lorsqu’on comprend que M. Donald Trump ne possède aucune retenue ni aucune conscience de l’énormité et la gravité de ses propos, de ses insultes, de ses commentaires.

Lorsque le dirigeant de la première puissance nucléaire mondiale compare son « bouton atomique » à celui du dirigeant nord-coréen, on imagine deux gamins en train de comparer leurs zizis respectifs au fond d’une cour de récréation d’une école primaire !

Oui, Donald Trump est un être primaire, aux instincts aussi bas que sa braguette et à la langue aussi pendue que ses horribles cravates !

Shame on you, Mr. Trump !

Fahd YATA

POUR ALLER PLUS LOIN