Politique

Sahara marocain : Ban Ki-moon regrette ses propos

le 29 mars 2016


Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon déplore un « malentendu » concernant ses propos sur le Sahara marocain et veut « n’épargner aucun effort » pour apaiser cette querelle avec Rabat, a affirmé lundi son porte-parole Stéphane Dujarric.

« L’utilisation de ce terme n’était pas préméditée ni délibérée, c’était une réaction spontanée, personnelle » au sort des réfugiés sahraouis que M. Ban a rencontrés à Tindouf (Algérie), a expliqué Stéphane Dujarric.

« Nous regrettons, a-t-il ajouté, les malentendus et les conséquences que cette expression personnelle de sollicitude a provoqués ».

M. Dujarric a réaffirmé que M. Ban n’avait aucune intention d’offenser le Maroc et que l’ONU, qui mène une médiation, n’avait pas changé de position et ne « prenait pas parti » dans ce dossier.

Le Conseil de sécurité a publié vendredi une déclaration unanime appelant à régler cette querelle afin que la Minurso « puisse recommencer à fonctionner pleinement », mais sans soutenir publiquement M. Ban ni demander à Rabat de revenir sur sa décision.

Désormais, « il importe de surmonter les difficultés actuelles et de permettre à la mission de poursuivre son travail », a commenté le porte-parole.

M. Ban et ses représentants « sont prêts à n’épargner aucun effort pour y parvenir, dans un esprit constructif et de coopération », a-t-il assuré.

LNT