Culture

Roger Allers en ouverture du FICAM 2016

le 19 février 2016


Le FICAM (Festival International de Cinéma d’Animation de Meknès) revient pour sa 15ème édition, prévue du 25 au 30 mars 2016.

Organisée par la Fondation Aïcha en partenariat avec l’Institut français de Meknès, cette édition consacrera un focus au documentaire animé, à travers une rétrospective dédiée à la réalisatrice roumaine Anca Damian, ainsi qu’une exposition «Portraits de voyages» du réalisateur français Bastien Dubois.

Ce festival est un rendez-vous unique, à l’échelle africaine et arabe, de par sa thématique, celle du cinéma d’animation, ce qui le rend très attendu du grand public, et surtout des étudiants des écoles d’art et d’audiovisuel au Maroc, ainsi que de nombreux professionnels du domaine.

Après une ouverture réussie, l’année dernière, avec la projection du film « Le Conte de la princesse Kaguya », chef-d’œuvre du Maître de l’animation japonaise et mondiale, Isao Takahata, cette année, c’est l’américain Roger Allers qui ouvrira le festival avec «Le prophète», une adaptation du livre de Gibran Khalil Gibran.

Né à New York, le réalisateur et scénariste de films d’animation a intégré les studios Disney en 1985, comme scénariste sur le film Olivier et Compagnie. Il poursuit sur plusieurs films avant d’obtenir le poste de réalisateur, au côté de Rob Minkoff, pour Le Roi Lion en 1994. Il est ensuite nominé pour un Tony Award pour l’écriture du livret de la comédie musicale Le Roi Lion. En 2007, l’Américain obtient une nomination pour l’Oscar du meilleur court-métrage d’animation pour La Petite Fille aux allumettes, version du classique de Hans Christian Andersen. En 2005, il quitte les studios Disney et réalise le film Les Rebelles de la forêt pour Sony Pictures. Son dernier film, le Prophète, est une production de Salma Hayek, sorti en 2014.

Le FICAM, c’est aussi la première et unique compétition internationale du court-métrage en Afrique, qui permet de faire découvrir au public du festival des pépites du cinéma d’animation mondial dans une large palette esthétique et technique.

Le jury de cette édition est composé de la réalisatrice marocaine Mahassine El Hachadi, de la Roumaine Cringuta Pinzaru, directrice de la photo, et du Français Antoine Lopez, cofondateur du Festival du court-métrage de Clermont Ferrand.

Les trois jurés ont visionné près de 230 courts-métrages d’animation, parmi lesquels 32 films vont courir pour le Grand Prix du court métrage d’animation FICAM doté de 3000 Euros, la Mention spéciale du Jury, le Prix du meilleur court-métrage francophone, le Prix du Meilleur court-métrage de fin d’étude, le Prix du public et le Prix du Jury Junior.

AL