Politique

Le RNI en congrès à Madrid

le 10 mars 2019


Les Marocains du monde, où qu’ils se trouvent, font partie intégrante de la société marocaine et sont des citoyens à part entière très attachés à leur mère patrie, à sa culture, à sa civilisation et à son histoire séculaire, a souligné, samedi à Madrid, le président du Rassemblement National des Indépendants (RNI), M. Aziz Akhannouch.

Le parti, avec l’ensemble de ses cadres, composantes, militants et organisations, croit en les compétences et capacités des Marocains du monde et réitère son engagement à les soutenir et à trouver des solutions réalistes et réalisables aux problèmes qu’ils rencontrent dans les pays d’accueil, a dit M. Akhannouch lors du Congrès régional du RNI des Marocains du monde.

Il relevé, lors de ce congrès auquel ont pris part des membres du bureau politique du RNI et plusieurs militants du parti de l’Espagne et d’autres pays, que les Marocains résidant à l’étranger sont au centre des préoccupations de cette formation politique, notamment dans le cadre de sa nouvelle structuration.

M. Akhannouch a rappelé que c’est dans ce cadre que le parti a créé la « 13 ème région » englobant les Marocains du monde qui sont représentés dans les différentes structures du RNI et qui participent à ses différentes manifestations organisées au Maroc.

Le président du RNI a souligné que le Maroc a accompli des réalisations et obtenu des acquis importants sur plusieurs plans, ajoutant que plusieurs défis socioéconomiques, notamment dans les secteurs de l’éducation, la santé et l’emploi, doivent encore être relevés avec la contribution de tout un chacun et selon une approche participative.

La période que traverse le Maroc actuellement « requiert l’intelligence, les compétences, les énergies et les habilités des Marocains où qu’ils soient afin qu’ils contribuent à la réalisation du développement durable et à la promotion de la société », a fait observer M. Akhannouch.

Il a insisté sur la nécessité de combattre la vision nihiliste et le discours désespérant prônés par certains, de reconnaître les réalisations accomplies dans plusieurs domaines et d’évoquer les besoins et les attentes, mettant l’accent sur l’importance de la contribution de tous à l’édification du Maroc et au renforcement du développement réalisé sous la conduite éclairée de SM le Roi.

Par ailleurs, M. Akhannouch a affirmé que l’Espagne est un partenaire stratégique du Maroc, relavant que la visite officielle effectuée en février dernier par les Souverains espagnols dans le Royaume a contribué grandement au renforcement des relations entre les deux pays et à leur donner un nouvel élan.

Il a appelé les Marocains d’Espagne à contribuer à la consolidation des relations entre le Royaume et le pays ibérique au service des deux pays et de leurs peuples.

Le président du RNI a souligné que les membres de la communauté marocaine installée en Espagne, qui ont réussi leur intégration dans la société d’accueil, peuvent contribuer davantage, comme ils l’ont toujours fait, a la consolidation du partenariat du Maroc avec l’Espagne et des relations d’amitié et de bon voisinage entre les deux Royaumes.

Pour sa part, Mohamed Aujjar, membre du bureau politique du RNI, a fait observer qu’en dépit de la situation tendue qui prévaut dans la région où se trouve le Maroc, « le Royaume jouit de la paix et de la stabilité ».

M. Aujjar a relevé que l’ensemble des réformes et des chantiers structurants mis en place au Maroc ont été initiés par le Souverain qui en a tracé les contours, ajoutant que le RNI œuvre à mobiliser tous les moyens à sa portée pour contribuer à l’effort de leur concrétisation.

Il a noté, par ailleurs, que ce congrès régional du RNI en Espagne constitue une occasion de confirmer que le Maroc compte sur les Marocains du monde pour faire face aux dysfonctionnements qui persistent, à la pauvreté, à la précarité et à d’autres fléaux qui entravent le développement.

De son côté, Lamia Boutaleb, membre du bureau politique du RNI, a indiqué que la forte présence des Marocains installés en Espagne à ce congrès régional confirme la dynamique continue du parti aussi bien au Maroc qu’à l’étranger, mettant en exergue le poids économique et social des MRE et leur contribution au développement du pays.

Elle a fait observer qu’en dépit des réalisations nombreuses accomplies ayant abouti à des transformations profondes au Maroc sur les plans politique, social et économique, plusieurs dysfonctionnements persistent encore et requièrent la conjugaison des efforts de l’ensemble des acteurs concernés.

Le secrétaire exécutif en charge des relations internationales et membre du Comité exécutif national du Parti Populaire (PP) espagnol, José Ramon Garcia Hernandez, a souligné les transformations profondes et la grande dynamique vécues au Maroc durant les dernières années.

Il a mis en exergue, par ailleurs, le rôle important joué par le Marocains installés en Espagne, qui y étudient ou travaillent avec dévouement, en vu de contribuer au développement aussi bien de leur pays d’accueil que leur pays d’origine.

M. Garcia Hernandez a salué le projet politique du RNI qui veut un Maroc moderne et démocratique où tous les citoyens ont leur place et la femme joue un rôle central.

A son tour, le coordinateur du RNI en Espagne, Mohamed Idrissi, a rappelé la création, en décembre dernier, du bureau exécutif du parti dans le pays ibérique et la mise en place de plusieurs comités chargés des affaires de la communauté marocaine dans les domaines de la femme, de l’économie et de la jeunesse.

Il a fait savoir que ces comités, qui vont élaborer des rapports périodiques spécialisés, sont formés d’une pléiade de compétences marocaines de différentes régions de l’Espagne et qui ambitionnent, grâce à leurs expériences, de servir leur mère patrie et contribuer à trouver des solutions aux problèmes de la communauté marocaine.

LNT avec MAP