Économie et Finance

Un riche patrimoine historique et culturel

le 31 juillet 2018


La région Dakhla Oued Eddahab se caractérise par une richesse culturelle, humaine, et naturelle exceptionnelle.
La préservation du patrimoine et de la culture hassanie est un élément essentiel dans la stratégie de développement des provinces du sud. En effet, plusieurs actions ont été entreprises ces dernières années dans la Région de Dakhla Oued Eddahab pour sauvegarder et valoriser ce legs ancestral qui constitue une composante incontournable de l’identité nationale marocaine.
Cette valorisation passe par un programme artistique et culturel très riche qui se caractérise par l’organisation de festivals, d’expositions, de programmes d’animations et d’ateliers, de conférences, etc. Ainsi, 41 millions de dirhams sont consacré par l’Etat au développement culturel de la région sur la période 2016 – 2021.

Entre 2017 et 2018, plusieurs projets ont été lancés pour revitaliser le patrimoine culturel, à savoir la création d’un centre régional pour la musique et les arts de danse pour une enveloppe de 15 MDH, le lancement d’un programme de revitalisation de la musique Hassani pour 6MDH, ainsi que la construction d’un théâtre à ciel ouvert et d’un musée National Maritime à Dakhla avec des investissements qui s’élèvent à 40 MDH, et 100 MDH respectivement.

En plus de sa richesse culturelle, la région de Dakhla Oued Eddahab recèle de nombreux sites historiques, attestant d’une présence humaine antérieure : rituels funéraires et nécropoles préislamiques ou gravures d’animaux n’existant plus de nos jours, etc. On note les sites de « Boularyah » au sud d’Aousserd, « Aghailass », ou encore le site « Aglibat Masdar » riche en gravure et écritures sur roches représentant certains animaux. Plus à l’ouest on trouve les sites «Oum Argawen» et «Akhnifissia», «Madess», ect.
Un programme pour la protection des sites patrimoniaux est prévu, dans le cadre du plan de développement de la région, et la protection du patrimoine matériel. Après la comptabilisation récente de tous les sites existants, la région ambitionne de les inscrire sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
La région compte également différents monuments historiques : l’église catholique espagnole, le phare sur la côte de Dakhla, la Casa Del General, ou encore le grand portail d’accès principal à la cité administrative ancienne, mais aussi un musée consacré à la culture sahraouie, plusieurs bibliothèques de différents tailles…

A. Loudni

POUR ALLER PLUS LOIN