Sommet UA: Clôture de la 33ème session ordinaire de l'Assemblée de l'Union africaine à Addis-Abeba

Société

Réunion de l’UA sur le coronavirus : Le Maroc « s’engage sur le plan continental »

le 23 février 2020


Le Maroc s’engage sur le plan continental, en mettant à contribution ses plateformes techniques, son expérience et l’expertise de ses ressources humaines, sous l’égide du Centre Africain pour le Contrôle et la Prévention des maladies (CDC-Afrique), a affirmé, samedi à Addis-Abeba, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb.

M. Ait Taleb qui intervenait lors de la réunion ministérielle d’urgence de l’Union africaine sur l’épidémie du Coronavirus (COVID-19), a souligné que cette urgence mondiale de Santé Publique impose une conjonction des efforts des pays du continent africain avec plus d’efficience des actions entreprises.

Le ministre a mis en avant le dispositif mis en place par le Maroc à travers l’élévation du niveau de vigilance du Centre National d’Opérations d’Urgence de Santé Publique du Ministère de la Santé du vert à l’orange, l’activation du Poste Central de Coordination des actions du Secteur de la Santé avec celles du Ministère de l’Intérieur, la Gendarmerie Royale, la Santé Militaire et autres Départements concernés.

Le Maroc est resté fidèle à ses engagements en vertu du Règlement Sanitaire International et n’a entrepris aucune restriction de voyage ou de circulation de marchandises avec les pays affectés, a noté M. Ait Taleb, rappelant le contrôle sanitaire aux points d’entrée (aéroports, ports et points d’entrée terrestres), l’activation du numéro économique « Allo veille » du Ministère de la Santé pour communiquer avec les citoyens.

Le ministre a rappelé qu’une opération coordonnée de rapatriement de 167 ressortissants marocains de Wuhan, épicentre de l’épidémie, a été mise en œuvre selon un plan rapidement et finement conçu par notre Poste Central de Coordination.

Les analyses virologiques à l’arrivée et à l’issue de la période d’isolement s’étant révélées négatives, y compris pour l’équipe médicale et le staff qui les ont accompagnés, ils quittent les 2 sites de mise en observation médicale ce samedi, a précisé le ministre.

Les crises sanitaires de portée internationale deviennent récurrentes, c’est pourquoi le Maroc s’est doté de plan national de sécurité sanitaire, un Centre National et 12 Centres Régionaux d’Opérations d’Urgence de Santé Publique, et les équipes nationales, régionales et provinciales d’Intervention Rapides, a souligné M. Ait Taleb.

Le ministre a réitéré à cette occasion la volonté du Maroc, pour abriter le siège permanent du Centre Africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies (Africa-CDC). Le Royaume, a-t-il dit, est désireux de mettre à profit ses progrès dans différents domaines de la santé : «lutte contre les maladies transmissibles et non transmissibles, la lutte contre les facteurs de risque environnementaux, la préparation et la riposte aux urgences de Santé Publique et aux pandémies et notre dispositif de veille épidémiologique et de surveillance des frontières.. ».

Le ministre a également rappelé l’importante de la réunion de haut niveau prévue à Marrakech, du 24 au 26 mars prochain, sur la diplomatie, la sécurité sanitaire et le Règlement Sanitaire International et invitation pour une participation massive.

En marge de cette réunion d’urgence, le ministre, qui conduit la délégation marocaine composée notamment de l’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi et du Directeur de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Mohamed Youbi, a eu une séance de travail avec le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, en présence de la Commissaire des affaires sociales de l’UA, Amira El Fadil.

Cette entrevue a été l’occasion pour mettre en relief les avancées du Maroc en matière de Santé et pour identifier des perspectives pour une collaboration plus forte avec le Maroc en matière de Santé.

LNT avec MAP