Crédits : Ahmed Boussarhane/La Nouvelle Tribune

Économie et Finance

Une récolte céréalière « de folie » cette année, 102 millions de quintaux !

par Hassan Zaatit | le 17 avril 2017


La campagne agricole 2016-2017 a bénéficié d’une pluviométrie favorable et de températures modérées, ce qui a permis de réaliser des ventes record de semences certifiées, en hausse de 52% par rapport à la campagne précédente. Ceci a eu pour effet une augmentation substantielle de 52% de la superficie cultivée par les graines d’automne.

« A l’aune de ces données positives et satisfaisantes, les premières prévisions indiquent une récolte céréalière record autour de 102 millions de quintaux, ce qui représentera une hausse de 203% comparativement à la campagne précédente et en dépassement des objectifs ciblés par le Plan Maroc Vert », a affirmé M. Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, à l’occasion de la 9ème édition des Assises de l’Agriculture.

Selon les prévisions, la répartition de la production céréalière se présente comme suit : 49,4 millions de quintaux de blé tendre, 23,3 millions de quintaux de blé dur et 28,9 millions de quintaux d’orge.

Plusieurs filières connaissent également d’importantes amélioration dans la production lors de cette campagne agricole. La production d’agrumes a évolué de 20% en une année, atteignant 2,4 millions de tonnes, évolution en harmonie avec les objectifs fixés par le Plan Maroc Vert.

La filière dattière n’est pas en reste : elle a atteint un volume de production jamais atteint auparavant de 117.000 tonnes.

Un recensement général de l’agriculture

La campagne agricole actuelle a connu la réalisation du Recensement Général de l’Agriculture, qui sera la base du registre national agricole que le ministère oeuvre à mettre en place. Selon les premiers résultats du recensement, on note l’amélioration de l’exploitation de 700.000 hectares, désormais plantés d’arbres fruitiers, activité à forte valeur ajoutée, en plus de l’exploitation de 20% des terrains bour inutilisables auparavant.

Autre indicateur du recensement, la création de 300.000 nouvelles exploitations agricoles depuis le début du Plan Maroc Vert, faisant passer leur nombre global à 1,8 millions d’exploitations. Aussi, la mécanisation du secteur a quasiment doublé depuis le lancement du Plan, passant de 4,9 tracteurs à 8,03 tracteurs pour 1000 hectares.

Enfin, le cheptel a connu une évolution significative de son effectif, augmentant de 4 millions de têtes supplémentaires d’ovins et caprins pour un effectif global de 26,1 millions de têtes, soit une hausse de 18%. Quant aux bovins, leur effectif a augmenté d’un million de têtes pour s’établir à 3,3 millions de tête, ce qui représente une hausse de 43%.

POUR ALLER PLUS LOIN