Politique

Presse : Tel Quel en flagrant délit de plagiat !

le 25 mai 2018


L’éthique a-t-elle disparu des colonnes d’une partie de la presse ?

La question mérite d’être posée après la reprise, sans vergogne, du titre de l’éditorial de La Nouvelle Tribune datée du jeudi 24 mai (n°1074) : « CGEM : Ave Mezouar » par l’éditorialiste de l’hebdomadaire TelQuel, Mme Aïcha Akalay et publié le 25 mai, (n°813).

Signalons que cet édito de Fahd Yata a été mis en ligne sur le portail www.lnt.ma le mardi 23 mai 2018 à 9h 49 mn exactement. Ce qui a laissé tout le loisir de sa lecture GRATUITE sur Internet à tous ceux qui ont voulu le faire…

Le plagiat n’est pas acceptable quand il est aussi net, évident et immédiat !

Passe encore que les idées et les analyses inspirent, orientent et influencent. Mais de là « à piquer des titres » inspirés à la fois par l’expérience, la culture, la connaissance du latin et l’imagination  d’un éditorialiste, cela dépasse, incontestablement, les limites de la bienséance et de la déontologie.

Attirer le chaland avec la production d’autrui, voilà qui n’est guère à l’honneur d’un titre de presse qui se respecte.

 

Fahd YATA

 

POUR ALLER PLUS LOIN