Société

La Présidence du Parquet Général et ‘‘l’association des journalistes Adala’’, partenaires pour une presse responsable

le 17 juillet 2019


A Marrakech, le week-end dernier et en marge d’un séminaire autour des médias et la justice, la présidence du Parquet Général et l’association des journalistes Adala ont procédé à la signature d’une convention de partenariat. Objectif : améliorer le professionnalisme des journalistes spécialisés dans la chose judiciaire.

M. Hicham Albalaoui, SG de la présidence du Parquet Général et notre confrère Mounir Kettaoui, en tant que président de ladite association, ont tenu à exprimer, à travers cette initiative, leur volonté de renforcer les compétences professionnelles des journalistes dans la couverture et le traitement des affaires en rapport avec la justice. En plus du côté purement professionnel, les deux parties aspirent aussi et à travers cette convention, l’instauration d’une culture juridico-judiciaire auprès des journalistes spécialisés. On ambitionne surtout d’instaurer une culture d’échange, de partage et de communication entre la justice et les médias.

Cette convention de partenariat s’inscrit dans la droite lignée d’une présidence du parquet général qui ne cesse de s’ouvrir sur son entourage. Une démarche prônant la transparence et le respect du droit du citoyen à l’information. La présidence du parquet général ne cache pas d’ailleurs sa disposition à fournir les journalistes spécialisés dans les affaires judiciaires de tout ce qui est en mesure d’aller de l’avant en la matière, notamment une presse responsable où l’information est traitée de la manière la plus professionnelle possible.

Le SG de la présidence du Parquet Général, M. Hicham Albalaoui, a souligné que cette initiative se veut une première à même d’assurer aux journalistes l’opportunité de renforcer leur compétence et professionnalisme. Et de poursuivre dans le même sens que la Présidence du Parquet Général accorde un intérêt particulier à la communication, notant sa volonté de former des magistrats du parquet général porte-paroles des parquets généraux chargés de la communication. Et de rappeler que l’institution de la Présidence du Parquet Général veille au respect de la liberté de la presse et d’expression dans les limites des respects des droits et règles en vigueur.

Mounir Kettaoui souhaite dans sa conclusion que cette convention de partenariat contribue à préparer une nouvelle génération de journalistes spécialisés dans l’information judiciaire et assez armée de la culture juridique adéquate.

Hassan Zaatit